Avertir le modérateur

vendredi, 02 mars 2007

Où est la face sexy des centristes?

Une semaine à crapahuter sur le site sexycentriste.com et pourtant, sur la page d’accueil, je figure toujours parmi les derniers internautes enregistrés, aux côtés de Tachatte et Bipbip.
Malgré leurs pseudos, les internautes débattent assez sérieusement de propositions politiques. Certes, les discussions sont plus nourries sur le port du string à l’école et la réouverture des maisons closes que sur la taxe Tobin, mais quand même, on est loin de «vous habitez chez vos parents?» ou de «et au fait, tu baises?».

Bref, sur sexycentriste.com, c’est beaucoup de centrisme et pas beaucoup de sexy. Comment faire pour passer à l’attaque subtilement mais sûrement? Je décide d’envoyer un message privé à un internaute avec qui j’ai, d’après les calculs de ce site, «100 % d’affinités politiques» et un autre avec qui j’ai «0% d’affinité».

Voici à quoi ressemble mon appât: «Bonjour, j'ai 100% (ou 0%) d'affinités politiques avec vous... Alors voilà, je vous écris parce que c'est fait pour ça aussi, ce site, non?». Mon collègue Pierre trouve la formulation de mon message trop littéraire, qu'ils ne mordront jamais à l'hameçon…

A suivre…

medium_alice.jpg

lundi, 26 février 2007

J’ai testé le premier site de rencontre politique (enfin, pas encore), épisode 2…

Une semaine après m’être inscrite à sexycentriste.com, le site de rencontres des jeunes UDF, je m’étonne qu’ils ne m’aient toujours pas envoyé la confirmation de mon inscription par mail. Hé, les UDF, vous ne voulez pas que je vous rencontre ou quoi?

A force de pester en attendant mes codes d’accès qui ne viennent pas, mon collègue Nicolas finit par trouver la solution au problème: le mail envoyé par sexycentriste.com est bloqué depuis huit jours dans mon dossier de «messages indésirables». Le filtre anti-spams de 20 minutes est un poil trop aiguisé.

Toutes mes excuses, les sexycentristes, je retire ce que j’ai dit: vous n’êtes pas moins réactifs que le site qui vous a inspiré - meetic.fr pour ne pas le nommer. Et maintenant que j'ai mon mot de passe, on va pouvoir passer aux choses sérieuses...

 

medium_alice.jpg

vendredi, 16 février 2007

J’ai testé le premier site de rencontre politique (enfin, pas encore)…

A peine débarquée à la rédaction web de 20 minutes, je reçois jeudi, un mail de mon collègue Stéphane, qui s’occupe de la rubrique sport. «Vous en rêviez, écrit-il. Voici un site de rencontre rien que pour vous» et avec, l’adresse dudit site, http://sexycentriste.com, une initiative des jeunes bayrouistes. 

Un clic plus tard, me voici sur une page web au design sommaire qui revendique le statut de «premier site de rencontre politique» et promet: «échangez, rencontrez, mesurez vos affinités politiques avec d'autres utilisateurs et même les candidats à la présidentielle». Wahou! Merci Stéphane, j’en rêvais en effet. 

Poussée par la curiosité ou plutôt - dois-je l’avouer ? - par une conscience professionnelle exacerbée par ma période d’essai contractuelle, je décide de tester la rencontre version jeune UDF. 

Pour bénéficier de ces services altruistes, il faut donc s’inscrire. Soit. Ah ben non, raté, on ne peut pas s’inscrire. Le service est saturé, «victime de son succès», nous dit-on ! 

Bon. Je réessayerai demain…

medium_alice.jpg

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu