Avertir le modérateur

vendredi, 02 février 2007

Le paradoxe Le Pen

Tous les indicateurs montrent que Jean-Marie Le Pen reste sur une dynamique politique favorable. Plus d'un Français sur quatre se dit «d'accord avec ses idées». Mesuré aujourd’hui entre 11% et 14% dans les intentions de vote, il atteint des niveaux supérieurs à ceux enregistrés en janvier 2002 (entre 8 et 11%). Dans la lignée des élections de 1988 (14,4%), 1995 (15%) et 2002 (16,9%), il devrait une nouvelle fois faire un bon score, entre 15 et 20%. Ce dernier chiffre constitue toutefois un plafond difficilement dépassable, comme en témoigne le second tour de 2002 (17,8%).

Or ni Ségolène Royal ni Nicolas Sarkozy ne semblent courir le risque de tomber sous ce seuil de 20%. Chacun dispose en effet au sein de son camp de soutiens beaucoup plus fermes et élevés que ceux dont disposaient Lionel Jospin et Jacques Chirac à l'époque. Avec des intentions de vote entre 32% et 35%, soit quasiment le total des voix Balladur et Chirac de 1995, Nicolas Sarkozy bénéficie d’une mobilisation de et d’un niveau d’adhésion sans comparaison à ceux de 2002. Le candidat UMP capte en outre aujourd’hui plus de 20% des électeurs lepénistes dès le premier tour, amputant le leader frontiste d’une partie de ses ressources.

Malgré le "trou d’air", Ségolène Royal reste à des niveaux jamais atteints par Lionel Jospin (de 26 à 29% contre 22-24%). Même avec la candidature de Bové, les désistements de Taubira et Chevènement limitent la dispersion. En outre, la mémoire du 21 avril et «l’effet remords» qui en découle, devraient jouer en faveur d’un vote utile dès le premier tour.

En somme, et à deux mois et demi du scrutin, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal captent à eux deux plus de 60% des intentions de vote (Jacques Chirac et Lionel Jospin n'en recueillaient que 48% en janvier 2002, et 36,7% le jour du scrutin). A moins d'un événement de campagne imprévisible et destructeur pour l'un des deux principaux candidats, anticiper la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour peut être un argument politique de mobilisation, mais en aucun cas résulter de la lecture des sondages pré-éléctoraux.

•• Notre prévision : Jean-Marie Le Pen ne sera pas au second tour de la présidentielle ••

 

medium_lefil.jpg

 

Commentaires

En matière de blog sarcastique et satirique, je vous conseille le Blog du Chi, où le Président (?) commente l'actualité dans une langue sans bois.

http://blogduchi.canalblog.com

Écrit par : Jacques | vendredi, 02 février 2007

couillus les gars de faire une telle prévision... Tout cela dépend aussi de la manière dont les deux favoris actuels vont gérer leur campagne par rapport aux promesses qu'ils ont tenues et à l'attente qu'ils ont suscitée. Le bon vieux retour de bâton (de maréchal) n'est pas à exclure.

Écrit par : david carzon | samedi, 03 février 2007

L'accès au second tour n'a jamais été aussi bas qu'en 2002, pour des raisons de contexte très articulières. Vous avez donc raison. Je vous renvoie à http://www.toreador.fr/2006/12/14/banderille-n%c2%b023-les-faux-debats-de-la-presidentielle-iv-qui-sera-au-second-tour/

Toreador

Écrit par : Toreador | samedi, 03 février 2007

La photo du candidat universel est là ;-) :

http://blogduchi.canalblog.com/archives/2007/02/03/3884362.html

Écrit par : Philippe | samedi, 03 février 2007

Moi ce qui me frappe dans mon entourage c'est que de nombreuses personnes qui ont toujours voté à gauche trouvent que sur de nombreuses questions de société Nicolas Sarkozy est plus crédible que tous les autres candidats...

Écrit par : patrick2 | samedi, 03 février 2007

Ce qui frappe avant tout, si les sondages ne sont pas fabriquées, c'est que 71% des français sont décus de la campagne dont plus de 40% de la part de N.Sarkozy et 26% pour S.ROYAL.

Pourtant N.SARKOZY affirme chaque jour qu'il va tout faire pour que ça change pour ensuite se contredire au gré de l'auditoire.

S.ROYAL n'a pas encore annoncé ses lignes directrices que les soi disant sondages annoncent qu'elle est en baisse au 2ème tour. Français souvenez-vous des sondages en 2002, complètement plantés les soi disant professionnels de la chose.

Est-ce que les média au lieu de faire croire que S.ROYAL est maladroite voire amateur, ne ferait-il pas mieux de relever que J.CHIRAC commence à dérailler sèvère sur l'IRAN, que N.SARKOZY va faire les yeux doux à des pays (USA, GB) que les électeurs commencent sérieusement à déjuger après les mensonges d'Etat.

Que le dénommé N.SARKOZY a le toupet de s'adresser aux profs en leur faisant croire qu'en travaillant plus ils vont être augmentés alors que son ministre projette de fermer 2500 postes.

De faire référence à J.JAURES un ultra libéral ! De qui se moque-t-on ?

Écrit par : cornu | samedi, 03 février 2007

IL SERA AU 2EME TOUR !

Il fut un temps (que les moins de 20 ans ...) au début des années 80 où LE PEN était le diable en personne ou la peste personnalisée et oser dire que l'on votait pour lui revenait à pactiser avec le diable. Aujourd'hui plus de 25 ans après, le vieux lion a réussi avec l'aide de sa fille notamment et de fins stratèges à gommer l'image nauséabonde de son parti. Il sait jouer avec les médias et essaie (avec talent d'ailleurs) de se faire passer pour un bon papy inquiet du sort de la populasse ... désolé, ma langue a fourché ! je veux dire du peuple français. Son fils spirituel (SARKOZY) "monsieur je peux tout faire et je vous le prouverai", le "David Copperfield de la Politique" a beau promettre la lune et toutes les planètes du système solaire et a ratissé large, très large, les français ne seront pas aveugles et sauront choisir quelqu'un qui tiendra ses promesses même si certaines passeront à la trappe. Alors entre un faux gentil papy qui peut encore montrer son vrai visage et un vrai ambitieux qui se croient la réincarnation de Napoléon, la France profonde peut préférer le père spirituel au fils, au moins au 1er tour. Heureusement Ségolène (on l'appelle tous affectueusement par son prénom) et sa naïveté de façade devrait apporter un peu de charme dans ce duel de loups et c'est tant mieux. Un 2ème tour LE PEN - ROYAL est tout à fait envisageable, surtout que CHIRAC fera tout pour plomber l'ambition de SARKO. La voie "royal" devrait la conduire à l'Elysée sauf grave dérapage de dernière minute, mais je ne le crois pas.

Écrit par : Nicolas LAURENT | samedi, 03 février 2007

comment pouvez vous reprocher au instituts de sondage de jouer les mme soleil si vous faites la meme,d un point de vue impartial et a cet instant de la campagne aucun des favoris n est credible et cela profite a le pen car les lepenistes detestent chirac et cie et sarkozy qu on le veuille ou non est l heritier malchanceux de ce gang ,deplus les lamentables debats qui portent sur des denigrements des deux coté alors que les français attendent des debats de fond avec arguments ,financement et cohesion ne font que renforcer l idee que les deux favoris se valent
c est pourquoi rien n est gagné pour le couple infernal ,mais rien n est perdu pour le leader du front national

Écrit par : franck | dimanche, 04 février 2007

Avec le temps, le FN est devenu la seule alternative crédible au pouvoir en place.
GAUCHE et DROITE classiques se succèdent et gèrent la France à leur seul profit.

Le FN, leur ennemi de toujours, à réussi à canaliser le mécontentement populaire , et devient même de plus en plus dangereux, car il parle vrai et fait même des propositions. Sa politique s'affine avec le temps, et il devient un parti de contre-propositions.

Tant que GAUCHE et DROITE continuerons à pratiquer la langue de bois, refuserons de regarder les problèmes en face et de les résoudres ( EMPLOI - FISCALITE - LOGEMENT etc ..) , il y a de forte chance que le FN poursuivra son ascension.

Écrit par : philippe | dimanche, 04 février 2007

Bonjour,
j'ai remarqué que sur votre blog vous ne parliez pas de Nicolas Dupont-Aignan.Est-ce fait expret?Y a beaucoup et de plus en plus de blog à son sujet.
http://nda82.20minutes-blogs.fr/
http://www.nda2007.fr/blog/
http://nda31.hautetfort.com/...

Écrit par : nda82 | dimanche, 04 février 2007

PARLONS CONCRET

"Le FN la seule alternative crédible au pouvoir en place ????" j'ai du mal lire car ça ne peut être qu'une blague cette phrase. Le FN une alternative et en plus crédible ??? mon pauvre Philippe ta blague du jour n'est vraiment pas drôle. Pourquoi pas Arlette LAGUILLIER présidente ! un peu de sérieux. Le pire c'est que je suis sûr que tu crois vraiment à ce que tu écris.

Ce n'est pas parce que Mr LE PEN a su lisser son image qu'il n'a plus ses idées d'extrème droite avec son éternel et indémodé discours sur "c'est la faute aux immigrés si tout va mal". C'est un leader ce type, un chef et c'est cela qui fascine le public, qui fascine les gens ordinaires et les attire. Les dictateurs ont toujours eu des supporters. "La fascination du pire" comme le titre d'un roman peut conduire certains dictateurs aux plus hautes fonctions. Tant que Mr LE PEN sera en bonne santé, il y a un risque pour la France qu'il arrive au pouvoir. Après lui, le FN retombera aux oubliettes avec ou sans Marine LE PEN.

Moi ce qui m'intéresse c'est de savoir concrètement ce que serait la France dirigée par un LE PEN. C'est quoi la France aux Français ?

PARLON CONCRET : Que ferait-il concrètement ? Où mettrait il tous les immigrés qu'il déteste ? on ne renvoie pas gentiment plusieurs millions de personnes dans leur pays parce qu'on le veut. Qui les expulserait ? comment ? Ferait-il des camps pour entasser les immigrés avant le départ ? Je parle des immigrés car c'est son cheval de bataille depuis 30 ans mais il y a d'autres sujets très "extrème droite" tout aussi puants.

J'aimerais avoir les réponses précises à ces questions car c'est ça l'extrème droite. Voyons ce qu'est vraiment ce parti au lieu de fantasmer sur la personnalité d'un homme en laissant de côté son programme.

Arrêtons de voir LE PEN comme un homme ordinaire pouvant être président. Cet homme sûrement très sympathique et jovial en petit comité, a des idées "extrèmes" en politique ne l'oublions jamais et surtout des solutions qui donnent envie de vomir.

La France n'appartient pas à Mr LE PEN et plus le FN monte moins je suis fier d'être français. Mr LE PEN représente une France mais pas la plus belle. La France a des belles traditions, est riche de par son histoire et les français veulent être fiers d'être français encore et toujours, et ce n'est certainement pas avec ce que propose le FN que la France se grandira.

Écrit par : Nicolas LAURENT | dimanche, 04 février 2007

mr nicolas laurent qu appelez vous politique extreme est ce de dire ce que les gens pensent lachement et n osent pas dire ou est ce piller la republique comme le tandem umps nous fait le coup depuis trente ans
et meme si le fn progresse ,ce n est pas une petite minorité dont vous faites parti qui dicterait aux electeurs ce qu ils doivent voter,le democratie inclus tous les courants et evite les derives d interdiction qui vous conviendrait,pour la question des immigres vous parler de millions de personnes
je vous rappelle qu il parle des illegaux et pour lesquels d ailleurs il y as des lois qui ne sont pas appliques se qui ressemble fortement a la conception democratique de la politique que vous soutenez

Écrit par : franc | dimanche, 04 février 2007

les sondages de janvier n'ont pas grandes valeurs, la route est encore très longue et pour tirer des plans il vaudrait mieux attendre mi-mars.

Écrit par : lionel | dimanche, 04 février 2007

Je pense que l'hypoyhèse Lepen au second tour, si elle est peu probable, reste crédible.

Il bénéficie d'une base électorale établies aux dernières présidentielles, soit environ 18 %.
Si l'on suppose que les nouveaux électeurs vont voter dans les mêmes proportions que le reste de la population et donc ne pas modifier les rapports de force en présence, on peut imaginer un Lepen au premier tour avec un score légèrement supérieur a 20 % ( la situation économique et les incidents mediatisés de banlieu n'ont pu que renforcer l'électorat d'extreme droite ).

Pour ségolène royal, il me semble que la déception ressentie par la gauche de n'avoir pu voter pour son candidat en phase finale de la dernière grande compétition électorale entrainera une mobilisation, si elle n'est massive, tout au moins significative au point de lui accorder un score au premier tour d'environ 24 % minimum ( je prend ici en compte les chiffres de 2002 en additionnant les voies obtenues par Lionel Jospin, madame Taubira et monsieur Chevènement ).

Reste le cas de Francois Bayrou et Nicolas Sarkozy. On a le sentiment que FB profite des sentiments de rejets pour les candidats des 2 grands partis PS et UMP ; une partie de la droite ne se reconnait pas dans la candidature de NS et n'adhère pas aux idées du FN ; une partie de la gauche socialiste peine à soutenir Madame Royal sans soutenir pour autant la gauche anti-libèrale. Cet ensemble peut produire un effet Bayrou mais qui risque de rester limiter en relation à la position ressentie comme floue de l'UDF ( cela est une constatation empirique, mais je n'ai pu trouver de sondages qualitatifs permettant d'approcher cette problématique ).

Le crédit accordé par les instituts de sondage à NS se base sur l'hypothèse d'une non-candidature de Jacques Chirac aux prochaines élections. JC a historiquement une base électorale d'environ 16 à 18 %. Même s'il établissait un très mauvais score, il est diffcile de l'imaginer en deça des 12 %, 12 % qu'il prendrait de façon certaine à l'électorat de l'UMP.

On en arrive donc à des scores de premier tour de cet ordre :
Lepen supérieur à 20 %
Royal autour de 24 %
Chirac supérieur à 12 %
Sarkozy supérieur à 20 %

Ces scores peuvent évidemment se resserer, mais il est difficilement crédible que l'addition des voies de JC et NS dépassent les 35 % avec la présence d'un Bayrou ausx alentours de 10 %.

Il me semble donc que l'hypothèse d'un second tour Ségolène Royal - Lepen est crédible, assez peu probable, mais il serait réellement prématuré d'exclure Lepen du second tour de l'élection présidentielle, les sondages l'ayant par ailleurs toujours sous estimé.

Écrit par : vincent | dimanche, 04 février 2007

Bonjour,

Toutes les analyses évoquées ici sont pertinentes et intéressantes. Toutefois, une seule chose me surprend, c'est de croire que les résultats des présidentielles suffira à dertiminer clairement la majorité qui gouvernera pendant les 5 ans à venir.

En effet, même si les législatives se situent juste après les présidentielles (système que je trouve très dsicutable d'ailleurs...), ces dernières peuvent réserver bien des surprises. Par-exemple, s'il est probable que des gens de gauche votent pour Sarkozy, cela l'est moins pour leur candidat local UMP. Et inversement pour les gens de l'UMP qui voteraient Bayrou, mais certainement pas UDF aux législatives...

Bref, le "pronostic électoral" n'est pas une matière facile.

Écrit par : malik | mardi, 06 février 2007

Nous avons vu une émission assez longue sur TV5 Canada ou il n'y a pas une seule réponse de Le Pen qui nous ait choqué. Nous savons que la plupart ne l'écoutent même pas. Pourtant, il semble très réaliste dans ses idées et dans l'évaluation de la situation catastrophique dans laquelle se trouve la France (je veux parler de l'endettement qui sera légué à nos enfants et petits-enfants, entre autres et du constat que la France n'a plus les MOYENS d'accueillir, de loger et de donner du travail à tous ceux qui arrivent d'autres pays dès lors qu'il n'y a déjà plus assez de postes de travail disponibles).
Il propose des solutions simples et faciles à mettre en oeuvre (par ex. l'ex-service "militaire" -qui pourrait servir à autre chose qu'à tuer des gens- qui est un puissant outil d'intégration et qui a permis à des milliers de jeunes d'obtenir leur permis de conduire à bon compte et à d'autres d'apprendre le respect des autres et quelquefois à lire et écrire). Reprendre le contrôle de nos frontières pour faire un peu de protectionisme à l'américaine et protéger nos industries, dons nos emplois face à l,invasion de produits asiatiques fabriqués par une main d'oeuvre ridiculement payée (quand c'est le cas), est-ce si incensé que ça ? Ne pas accorder le droit de vote aux étrangers ? Refuser les multiples passeports bien pratiques pour se réfugier en France en cas de perte d'emploi, de maladie ou d'agitation dans son ou ses autres pays ? (il n'y a pas qu'en France que ça existe. Ici aussi on distribue des passeports canadiens sans pour autant les faire renoncer aux autres passeports et quand, par exemple, ça chauffe au Liban, on se retrouve avec des centaines de Libanais titulaires AUSSI d'un passeport canadien qu'il faut rapatrier au frais des contribuables. Comme ça n'a pas été assez vite, on entend dire EN PLUS : "voyez ce qu'ils font à NOTRE pays", le Liban ! Un comble !).
D'autres candidats ont trouvé certaines de ses idées assez recevables pour les reprendre à leur compte !
Quand j'entends dire Ségolène que le SMIC sera à 1500 euros, il est ÉVIDENT que la classe moyenne dite "vaches à lait de la République" va encore souffrir ! Regardez le nombre de gens qui paient des impôts sur le revenu par rapport au total de la population recensée... Et on veut créer un foule de sous-préfets en plus ? Avec logement et voiture de fonction, secrétariat, bureaux, etc. Faut ouvrir les yeux...
Celà dit, la France aura le président qu'elle mérite et qu'elle aura élu et ce ne sont pas cet élu qui sera le plus à plaindre ni qui aura été le plus crédule, naif et manipulé par les médias et les "sondages".
OK, Le Pen est un peu vieux, mais quand on voit ce que promettent les autres...

Écrit par : Beaulieu | mardi, 13 février 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu