Avertir le modérateur

mardi, 13 février 2007

Une volonté d'imposer le bipartisme jusque dans les pages locales

Le vrai intérêt de la campagne : sortir des QG et des Etats majors ; le terrain, les marchés où les passants sont étonnamment accueillants ; dépassées les petites phrases habituelles « on ne vous voit que pendant les élections ». Ils sont demandeurs d’informations de fond, de programme, et évidemment d'écoute. 

Suite à deux opérations sur Paris samedi, l'une à Beaubourg, l'autre devant le Conseil d'Etat pour la reconnaissance du vote blanc, j'ai terminé ma journée de terrain par une visite au ministère de la Crise du Logement samedi. Pour assister à une table ronde de l’Autre Campagne. Coller des étiquettes eut été trop facile : des « alters », non des citoyens, en majorité trentenaires qui travaillent, qui parlent du fond, cherchent des pistes et des solutions.Il était assez unique d’entendre parler de François Bayrou à l’ occasion de la table ronde sur les médias animée par un jeune homme d’Acrimed. Signe que le combat porté aujourd’hui par François Bayrou transperce les frontières culturelles. Le point de vue et les propositions de François Bayrou sur les médias.

A ce sujet, à mon niveau de jeune femme engagée, j’ai deux petites expériences qui illustrent bien ce fait. Les médias, consciemment oui consciemment, jouent le jeu du bipartisme.On pourrait croire que le JDD pages IDF, et le Nouvel Obs pages Paris, m’ont fait une fleur en me citant dans des articles concernant la 10ème circonscription. Évidemment, je préfère y être que de ne pas y figurer ! Le titre de l’article du JDD par exemple : « Duel entre médecins ». Voilà à quoi ressemble la politique à Paris : des duels. Dans ces 2 articles, deux de mes compétiteurs bénéficient d’une photo chacun, d’une bio et de grandes colonnes sur leur campagne respectives. Les candidats ne partiront donc pas avec les mêmes armes.
 
Et alors ? Rien de tout cela n’entamera ma volonté de porter les couleurs du Parti Libre auprès de tous mes concitoyens. Et rien de tout cela n’empêchera tous les candidats des petites formations de faire campagne, je pense à Cap21, aux Verts, à Alternative Libérale, aux soutiens de José Bové, au Parti Blanc, et tous les autres…Encore une fois, le miracle d’internet via les blogs nous offre pour la première fois une occasion de rouvrir un espace. Grâce au mien, j’existe par moi-même, pour mes idées, loin des querelles partisanes. Alors, oui, l’espoir est de mise. L’espoir du renouveau des visages, mais aussi des pratiques médiatiques et politiques  !

medium_medium_quitt.jpg


Commentaires

On devrait dire aux médias que leur match contre le peuple a déjà été joué et c'est le peuple qui a gagné 55-45 lors du référendum sur le traité européen. L'excès médiatique a renforcé le rejet du traité.

On devrait donc dire aux deux candidats concernés de se méfier des armes à double tranchant.

Par ailleurs, je commence à plaindre sincèrement les journalistes : otages de marchands de canons dans les deux quotidiens parisiens naguère les plus considérés, ils sont partout l'objet de pressions constantes dont chacun, comme Quitterie, mesure l'intensité.

Que l'on songe à Alain Genestar "remercié" froidement pour crime de lèse-Sarko. Que l'on pense d'ailleurs aussi à Denis Robert embringué dans le tourbillon de l'étrange affaire Clearstream.

On sait que la presse écrite sombre. On sait que les télévisions traditionnelles se pensent en sursis du fait de la montée du multimédia.

Par conséquent, la profession journalistique, déjà très concurrentielle, devient sans cesse plus instable, ce qui renforce à la fois le malaise et la dépendance des journalistes, leur fragilité face aux puissants qui les nourrissent.

Alors, je les plains.

Je les plains d'autant plus que, comme Quitterie l'a très bien dit, les fluides blogosphériques sont très nourrissants. On trouve de tout, sur la toile. Blogueur récent, je suis suffoqué de l'extraordinaire richesse de l'offre d'info qu'on y trouve. Et tout cela gratuit. Et tout cela aussi fiable qu'ailleurs.

Et on voit bien, en lisant les commentaires, que le côté "1984", le côté tout-puissant et jupitérien des médias de notre enfance s'efface : sur la toile, tant que la liberté y dure, càd tant que nous sommes vigilants, une info est toujours accompagnée de sa critique.

Finies, les vérités révélées. L'info se construit désormais à plusieurs. Elle devient démocratique, libre. Merci Quitterie de le dire.

Écrit par : Hervé Torchet | mardi, 13 février 2007

Désolé Quitterie mais objectivement depuis 3 semaines, vous bénéficiez (l'UDF) d'une couverture sans précédent sur le non-programme de M. Bayrou...
A quand une analyse aussi critique que celle qu'on trouve ici et là pour les programmes UMP & PS ?
A quand une analyse de la réalité du parcours de M Bayrou depuis 20 ans : Il a toujours été de droite, a soutenu l'école privée et refusé l'union nationale quand M. Rocard voulait ouvrir au centre le PS.

Écrit par : Fabien-Pierre NICOLAS | jeudi, 22 février 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu