Avertir le modérateur

mardi, 20 février 2007

Le panel contre le débat

Etonnant. Même si Ségolène Royal ne semble pas particulièrement à l'aise dans l'exercice elle parvient toutefois à présenter ses propositions. Le problème majeur de l'émission est qu'une nouvelle fois, les problèmes personnels des panélistes sont valorisés par rapport aux problèmes généraux de fond. Les questions tournent principalement autour des thèmes chers à la gauche et c'est dommage car cela ne fait pas forcément avancer le débat.

medium_medium_jeremy.jpg

Commentaires

Allez, le militant PS que je suis vous fait humblement part de ses réactions à chaud, pour ceux et celles que cela intéresse !!!!

C'est ici : http://777socrate.blogspot.com/2007/02/vous-avez-raison-dit-la-maldone.html

Écrit par : Lancelot | mardi, 20 février 2007

Le désenchantement de beaucoup de citoyens vis à vis de la politique intérieure depuis les années 80 est qu'elle n'a pas réussie à changer la vie. Et le mythe sous-jacent que pourrait véhiculer l’émission serait peut-être que les personnes du panel représentatif espèrent toujours être entendues directement et sans médiation pour arriver à ce point sublime du bonheur politique. Qu'est-ce qui ferait donc « avancer le débat » en dehors d’une confrontation gauche droite? Et le débat doit-il se résumer à une solution pour chaque catégorie socio professionnelle? Au moins à partir de besoins hétérogènes exhibés, l'enjeu de l'émission permet de confirmer ou non la cohérence d'ensemble du programme de la candidate, aussi bien que du fond et de la forme, de sa personnalité en temps réel. Mais doit-elle chercher contrairement à Sarkozy à satisfaire tout le monde? Sarkozy quant à lui y va au bulldozer, en cherchant à séduire aussi bien la classe ouvrière que l’ensemble des cadres moyens et supérieurs.
Ce qui gêne dans la représentation du débat à partir des catégories sociales du panel est l'apparent clientélisme auquel le candidat est restreint. Ce clientélisme est le pain quotidien du politicien, et sa virtuosité sera de satisfaire en promesses le maximum de besoins des différentes catégories sociales. Encore aujourd’hui le bonheur est toujours politique.

Écrit par : michel | mardi, 20 février 2007

On accusait TF1 de tous les maux. Et pourtant, l'émission d'hier soir fut très gentille pour SEGOLENE. Mais l'impression qu'il m'en reste, c'est d'avoir assisté à un débat avec une assistante sociale.
C'est un peu dommage, car les grands problèmes de fond n'ont été que peu ou pas abordés, et que demain, si elle est élue, elle aura à assumer les responsabilités du président de la république qui sont d'un tout autre niveau.

Écrit par : stephan | mardi, 20 février 2007

voici ce que je postais hier matin sur la blogosphère:
une indiscrétion, ou une intuition, appelez a comme vous voulez, fait état d'une petite crise de larmichette programmée pour ce soir, afin d'émouvoir les téléspectateurs et de faire apparaitre ségolène Royal pour quelqu'un de sincère. En effet, c'est d'un manque de crédit de sincérité qu'elle souffre et tout semble bon, à l'image de l'épisode mère courage des enfants de banlieues du discours de vilepinte , pour "toucher" les français et imposer une clémence. Si c'est le cas, vous ne direez pas que je ne vous ai rien dit hein !! alors on va surveiller les larmes !! d'autant plus qu'ele est spécialiste de la pleurniche commandée et de l'émotionnel à la demande . Va quand même falloir féliciter le dirlot du club arts dra de l'ENA!! pasque bon, il a un bon produit la!! donc, rendez vous ce soir !! je poste à 8h48 le 19 février 07

Écrit par : lafouine | mardi, 20 février 2007

Un candidat a CREVé l'ecran Hier
le matin a 8 hrs dans les 4 verites sur France 2
le soir a 20 hrs 30 avec Olivier Mazerolles sur BFM tv et en soirée dans MOTS CROISéS avec Yves Calvi ( quelle classe ce journaliste !!!), il s'agit de NICOLAS DUPONT AIGNAN
le roi des sondages libres souis Internet et bientôt dans les sondages dits "Officiels" .
il a Bluffé Arlette Laguiller er Jean Paul GAYSSOT apres besanceno il y a une quinzaine
il gagne a etre connu car il a des idées un programme et du Charisme en plus de son integrité

Que demande le peuple en plus ????
qu'il soit mis a égalité de traitement dans les medias

NDA Président , la jeunesse mure au pouvoir et vite !!!!

Écrit par : JPR6991 | mardi, 20 février 2007

Bonjour !! Je dirai qu'elle présente bien le programme de Bayrou... Hier soir elle avait quelque chose à dire en ayant piqué l'anti-sèche du candidat UDF... M'enfin, mieux vaux ça que Nicolas... Quoi qu'il arrive, surveillez bien les sondages à la veille du premier tour, Le Pen n'est pas loin, et je voterai en fonction de son éloignement probable des 2e, 3e et 4e places...
PS : Effectivement, le dirlot du club d'art dra de l'ENA doit être jouir d'une grande fièrté !!!

Écrit par : Samynou | mardi, 20 février 2007

Ségolène Royal est une femme, n'en déplaise à quelques machos d'UMP qui auraient préféré une classique opposition avec un homme du PS, plus facile à percevoir, maîtriser. Lorsqu'un handicapé lui parle de cette situation d'exclusion qu'éprouve tant de handicapés, elle le comprend directement, parce que les femmes viennent de là aussi. Son expérience familiale lui a beaucoup appris là-dessus. Après, elle a pu répondre, et faire connaître les principales mesures de son programme. Il y a un gouffre entre celui-ci et les objectifs violents de Nicolas Sarkozy contre le monde du travail, de l'Education Nationale. Pour avoir parlé avec des "vrais gens", qui, hier soir, l'ont écouté, elle a réussi à se faire entendre et comprendre, alors que les médias dominants ont étouffé ses propositions après le discours de Villepinte, et qu'ils continuent à exercer leur propagande quotidienne sur la base de principes et d'idées de droite (économie, dette, droit du travail, ...).

Écrit par : grellety | mardi, 20 février 2007

Finalement, Royal remonte dans les sondages. Il lui suffisait de faire un énorme bond en arrière, retour à la case départ, immersion totale dans le socialisme ringard des soixantuitards, la machine collectiviste qui a échoué partout. La véritable question est : pendant combien de temps sera t-elle capable de maintenir l'ambiguité sans se pulvériser, grand écart entre ce vieux socialisme fonctionnarisé des profs de collége syndiqués et le socialisme marketing style jeunE cadrE dynamiquE qui lui a permis de monter dans les sondages en primaire pour gagner l'investiture ? Difficile de séduire le bon vieux militant qui veut garder ses "acquis" (= hold-up trans-générationel) en même temps que le BAC+4 bien pensant endoctriné à l'université dont il vient de sortir.

Écrit par : Thomas | mercredi, 21 février 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu