Avertir le modérateur

lundi, 19 mars 2007

Moi, jeune sarkozyste


Au Zénith, Nicolas Sarkozy s’est exprimé devant 10 000 jeunes mais s’adressait personnellement à chacun d’entre-nous et à moi en particulier.Enfin un discours qui n’est pas clientéliste, dans lequel on ne me promet pas la lune, mais où on me considère comme acteur de ma vie et français à part entière.
À force, je pensais qu’être « jeune » c’était demander, demander encore et toujours. Demander pour obtenir toujours plus mais pas par ma créativité, mon travail ou mon mérite. Le culte de l’enfant roi n’a décidemment épargné personne pas même les politiques. Il faut dire qu’il est difficile de s’élever au dessus de la mêlée quand même nos profs, pour des raisons catégorielles, préfèrent manifester dans la rue plutôt que de nous faire passer nos bacs blancs. Etre jeune aujourd’hui c’est un statut ou on m’enferme, on m’apprend à avoir et pas à être, comme le voudrait Ségolène Royal.
Nicolas Sarkozy, au Zénith, a pris le contre pied du discours habituel sur la jeunesse. Il ne m’a pas détaillé une nouvelle liste d’avantages et d’acquis à venir, mais m’a dit, chiche, «bouge-toi» ! C’est la première fois dans cette campagne qu’un candidat à l’élection présidentielle me considère comme une personne et pas comme une catégorie de français dont le dynamisme ne s’exprimerait qu’à l’occasion de manifestations pour demander qui un salaire étudiant, qui des diplômes sans effort. Pour le coup, il y a une vraie différence entre le discours des autres candidats et celui de Nicolas Sarkozy quand il parle à la jeunesse. Il ne veut pas m’aider à rester jeune, à devenir un assisté ou pire un « ça me suffit », mais m’aider à devenir adulte et à prendre en main mon destin, parce que personne ne le fera à ma place. Finalement celui qui synthétise le mieux ce qu’à déclaré Nicolas Sarkozy et ce que je veux entendre, c’est Faudel : "Tu as donné envie aux jeunes d'écouter les politiques (...) Tu n'as pas eu peur d'exposer les vraies vérités. On connaît ton franc-parler. J'espère qu'avec ton énergie, tu pourras redonner aux jeunes l'envie de poursuivre leurs rêves."

medium_medium_laurent.2.jpg

 

Commentaires

est-ce qu'être jeune dispense de réfléchir 2 secondes plutôt que de se faire servir un boniment lourdingue par un baratineur de comptoir?

être jeune et se faire avoir par sarkozy aujourd'hui, c'est comme s'être fait avoir par chirac. il n'y a pas de quoi être fier.

http://sauce.over-blog.org/article-10002053.html

Écrit par : Martin P. | lundi, 19 mars 2007

"nos profs, pour des raisons catégorielles, préfèrent manifester dans la rue plutôt que de nous faire passer nos bacs blancs"


Ben ouais, salauds de profs surpayés (-20% de pouvoir d'achat depuis 20 ans) et en sureffectifs chroniques (une classe de 28 élèves en maternelle, c'est considéré comme une classe en sous-effectif) à rien faire (18-22 heures par semaines à se faire insulter par la hiérarchie, par les parents, par les élèves).

Toi, t'es un vrai jeune de l'UNI, vachement représentatif et tu dis 'Merde à tes profs gauchistes !'

Ca me rappelle une chanson de Brassens sur la c.nnerie.

Écrit par : franti | lundi, 19 mars 2007

Je pensais pas qu'à ton age on croyait ecore au père noël et à se qu'on raconte aux petits enfants pour les embobiner.
Il a juste dit ce que tu voulais entendre le Sarko, il a oublié de t'expliquer comment il allait faire de toi, des autes et de nous tous des marchandises corvéables à merci ou chaque jour de notre P... de vie on sera à la merci de se faire virer et aller rejoindre les tentes du Canal St Martin, il t'a pas dit comment il allait fliquer tout ce que tu fais, pour pouvoir mieux te vendre la bonne soupe que ces copains du CAC40 auront fabriqués dans des pays ou ils ont encore plus le droit d'exploiter, des hommes des femmes des enfants ....
Il t'a pas dit comment il allait faire pour être sur que lorsqu'il sera président (ce jour là je serai plus e France, c'est sur) il allait faire pour museler tous ceux qui auront l'affront, l'outrage de le critiquer ... il t'a pas dit comment il allait faire pour être notre Berlusconi à nous ....
Tu as raison petite Laurent ... continus d'écouter la bonne parole et s'il est élu, on en reparle dans 5 ans .... quand il aura transformé ce pays en tiers monde de l'Europe

PS : Je ne suis pas prof et pas gauchiste, j'ai toujours voté à droite ... jusqu'en 2007

Écrit par : alain | mardi, 20 mars 2007

Toi, jeune sarkozyste, quand passes tu à la bouillie deuxième âge ? Et aux p'tits pots ?
Tu suces encore ton pouce ?
Au lieu de perdre du temps à écouter un menteur fini, tu devrais bosser un peu plus, faire des additions au tableau (tu n'es pas prêt pour le calcul mental).
Help ! Avant de partir, retire ton bavoir. Tu vas marcher dessus.

Écrit par : Aetius | mardi, 20 mars 2007

Sarkozy lui au moins ne nous prend pas pour des assistés. J'ai vu les images de ce meeting suivi de cellles de Ségolène Royal. Franchement quand je lis les commentaires sur cette article j'ai l'impression d'avoir affaire à des larves, il va aussi falloir vous prendre par la main et que l'Etat vous prenne en charge si vous vous faites larguer par votre petite amie où qu'il y aura plus de place au ciné!

Écrit par : karl | mercredi, 21 mars 2007

Hahaha ! Les larves ne se regroupent pas au Zénith dans un communautarisme libéral béat, afin d'écouter le cow-boy au langage choisi.
C'était la ferme, le Zénith, avec bon nombre de célébrités et autres intellos à la ramasse.
Il y a de effectivement de quoi être fier : se bouger pour aller soutenir en si bonne compagnie un organisateur de rafles devant les soupes populaires qui ose évoquer Martin Luther King !
Il faut vraiment être démuni de toute réflexion et n'avoir rien d'autre à foutre.

Écrit par : Aetius | jeudi, 22 mars 2007

Le model anglosaxon tant défendu par SARKOZY vous aveugle, cher Laurent. Dans la phrase "chiche, «bouge-toi»", il faut lire "marche ou crève". Tout le monde n'a pas la chance d'avoir des parents qui ont les moyens de payer des études à leurs enfants ou des cours de soutien. Tout le monde n'a pas la chance d'être le fils du patron pour rentrer dans la boite à papa ou d'avoir un oncle bien placé ou avec des relations de poids. Vous considérer que la moindre aide est de l'assistanat alors que moi et le PS parlons d'égalité des chances pour tous. On peut être fils d'ouvrier et avoir le niveau pour devenir un ingenieur, un chercheur. Mais comment faire avec le salaire d'ouvrier de papa pour payer les concours d'entrée, les frais d'inscription? Enchaîner les cours par un boulot au MAC DO pendant que le "fils à papa" ira se détendre au golf avec le cabriolet de maman? Vous êtes loin de la réalité. Vous êtes certainement de ceux qui pensent qu'en travaillant plus, on gagne plus. SARKOZY a bien mérité le soutien de CHIRAC.

Écrit par : Jérôme BARBIER | jeudi, 22 mars 2007

"Mais comment faire avec le salaire d'ouvrier de papa pour payer les concours d'entrée, les frais d'inscription? Enchaîner les cours par un boulot au MAC DO pendant que le "fils à papa" ira se détendre au golf avec le cabriolet de maman? Vous êtes loin de la réalité. Vous êtes certainement de ceux qui pensent qu'en travaillant plus, on gagne plus. SARKOZY a bien mérité le soutien de CHIRAC."

Je pense que c'est un peu facile comme raisonnement...

Personnellement, je suis fils d'ouvrier, d'une famille de trois enfants. Nous n'avons jamais eu droit à la moindre bourse, ni autres aides... J'ai donc fait mon college et lycée comme tout le monde, car l'école est publique, il me semble...un BTS à trappes, et une école de communication que j'ai payé par le biais d'un prêt étudiant , que je paye toujours...
Je ne vois pas en quoi j'ai été plus privilégié...j'ai fait des ptits boulots pour payer mes études (mcdo, services de telephonie la nuit...etc). j'ai enchainé les stages de merde café, photocopie pendant 2 ans après ma maitrise de com. Forcement pour en arriver la, faut se retirer un peu les doigts du cul, arrêter de glander toute la journée et arrêter de vivre sur les fraudes allocations chomages ou autres...ou forcement il y a peu d'avenir.
Dire qu'on a pas les mêmes chances sur les bancs de l'école, pour moi c n'importe quoi...j'ai partagé les bancs d'école avec un mec qui s'appelait Mohamed, qui vivait dans une cité. Le mec est ingénieur maintenant, seulement le soir en rentrant du college, il fumait pas des joints en bas de l'immeuble en disant que la société était merdique....

Écrit par : Yann | jeudi, 22 mars 2007

Mon cher Yann, il faut absolument aller conter ta belle histoire aux dames de chez Arena qui, après trente années derrière une machine à coudre, se retrouvent dehors non pas parce qu'elles bossent mal, mais parce que des types que tu vénères décident de fabriquer là où c'est moins cher.
On en reparle dans 10 ans, de ton boulot merveilleux et de ton statut dans la société ?

Écrit par : Aetius | jeudi, 22 mars 2007

Aetius,

Je ne crois pas avoir mentionné que mon boulot était merveilleux, ni que j'étais ravi de mon statut dans la société.

Je n'ai donc pas fait de reproches ou attaqué les gens actuellement en poste et qui triment pour une misère.
Par contre, j'ai parlé plus simplement de l'école publique et normalement obligatoire jusqu'à 16h, que tout le monde ne fait pas sa scolarité dans des écoles privées, et que heureusement on peut s'en sortir sans payer des écoles...encore faut il le vouloir.

Écrit par : Yann | jeudi, 22 mars 2007

Yann,
Tu as le mérite de ton parcours. Mais, tout d'abord, j'ai du mal à croire que, fils d'ouvrier, tu n'es pas eu droit aux bourses. Je suis fils d'ouvrier, j'ai été boursier et suis cadre dans une grande entreprise à 33ans avec un BAC+2. Je pourrais avoir le même raisonnement que toi mais sache que tout le monde n'a pas la même force pour se battre et, encore une fois, je parle d'égalité des chances pour tous. Combien vaut une inscription à une école d'ingénieur quand il faut en passer plusieurs? Combien vaut un transport et un logement pour permettre à son enfant d'aller passer ces mêmes concours? Doit on choisir ces études en fonction du coût? Nous pouvons tous trouver un fainéant autour de nous, un chomeur qui abuse de ces droits, un fraudeur des impôts, un parcours exemplair mais pour combien de personnes qui en ont la volonté mais qui restent au bord de la route? je suis fatigué de ce genre de discours qui symbolise la mentalité individualiste de certains: "j'en ai chier alors les autres vont en chier aussi!". Je ne veux pas croire que la société soit majoritairement comme ça.

Écrit par : Jérôme BARBIER | jeudi, 22 mars 2007

Malheureusement pour mes parents, je n'ai jamais eu droit aux bourses. Je pense clairement que notre société est remplie d'inégalités, mais j'aimerais aussi qu'on comprenne que ces inégalités ne vont pas toujours dans le même sens.

Je ne pense que la majorité de la société soit individualiste, par contre ce qui est sur c'est qu'en France comme dans la majorité des sociétés internationales les gens veulent le meilleur d'abord pour eux mêmes, ce qui est tout de même logique, nous ne sommes pas tous membres de l'église à donner sans rien attendre en retour.

Écrit par : yann | jeudi, 22 mars 2007

Tandis que Nicolas Sarkozy réunissait plus de 10 000 jeunes au Zénith, la candidate socialiste s’est offerte un bain « de jeunes » à bon compte en rendant visite au salon de l’Etudiant, le seul problème c’est quel n’aime pas les étudiants. Interrogé par l’Express le patron du salon et du journal l’Etudiant, René Sylvestre raconte la visite de Ségolène Royal : « J’ai été surpris de son rapport peu naturel, presque agressif, à cette visite. Elle a été autoritaire, et pas seulement avec les membres de son équipe, avec moi également. Et avec les jeunes : ils lui étaient à priori favorables, ils étaient bien avec elle, elle ne leur a pas rendu. Elle n’y arrive pas. ». Le très socialiste responsable du salon ajoute même : « elle fait une erreur fondamental : elle pense probablement qu’en se montrant cassante, autoritaire, elle endosse les habits de Mitterrand(…), mais il était gentil avec les gens. Pendant la visite de François Mitterrand, j’ai été détendu pendant trois heures et demie. Pendant celle de Ségolène Royal, pas une minute. »

Écrit par : karl | jeudi, 22 mars 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu