Avertir le modérateur

jeudi, 22 mars 2007

« VIème Républiquetude »

Le Théâtre de La Sapinière
Présente
Une pièce de Ségolène Royal

« VIème Républiquetude »

La seule certitude avec la nouvelle République de Ségolène Royal c’est qu’il n’y a aucune certitude.
 
Prologue

Tandis que Nicolas Sarkozy réunissait 10 000 jeunes au Zénith de Paris, Ségolène Royal se retrouvait devant 2500 élus de gauche à la Porte de Versailles.

Ceints de leur écharpe tricolore les élus écoutent Ségolène Royal, sur un ton toujours aussi monocorde, leur livrer un discours qui se veut institutionnel. En une toute petite phrase et du bout des lèvres sans enthousiasme trop voyant, la candidate remercie les 4000 élus lui ayant apporté leur parrainage, reconnaissant ce qu’elle leur doit, ce qu’elle doit à son parti et aux militants. Ca ne mange pas de pain, considérant la façon qu’elle a, justement, de traiter les cadres du PS.

Acte I

Soudain alors que les édiles locaux et nationaux se lovent dans une douce torpeur, bercés par le bourdonnement régulier de sa voix, Ségolène Royal lâche un : « Cette VIème République, elle est prête. Elle s’appuie sur votre travail » et la proportionnelle sera instituée. Un point d’interrogation se dessine sur le front des élus qui se demandent bien de quoi il s’agit. « Ce travail qui a été animé par nos présidents de groupe à l’Assemblée nationale et au Sénat ». La majorité des élus n’étant pas parlementaires on se demande juste comment ils ont pu participer à l’élaboration de la VIème République et à sa nouvelle constitution. Dans un coin Arnaud Montebourg est en lévitation sur son siège, la VIème, c’est son truc !
Fin de l’acte I

Acte II

L’annonce de cette nouvelle République, qui est prête, est à peine achevée que François Hollande l’enterre déjà en déclarant : « Mme Royal avait voulu que cette république nouvelle soit une forme de la VIème République ». Ségolène Royal, elle-même revient sur sa déclaration en précisant qu’ « elle consulterait en amont pour la VIème République » un « comité constituant » dans lequel « il y aura évidemment des parlementaires, je pense (Ah bon, elle n’est pas sûre ?) qu’il y aura des responsables des exécutifs régionaux et locaux, (…) et je souhaite mettre dans ce comité constituant des citoyens qui seront tirés au sort sur les listes électorales ». Pourtant il m’avait semblé qu’elle était prête et s’appuyait sur le travail des parlementaires de gauche, en fait non, Ségolène Royal ayant ajouté que « le comité constituant permettrait ensuite « de définir le contenu du texte du référendum qui sera soumis au peuple français ». Conclusion : la VIème n’est pas prête et il n’y a pas eu de travail de fait, non ?

Fin de l’acte II

Acte III

Jack Lang, conseiller de la candidate socialiste et par ailleurs professeur de droit constitutionnel, y alla de sa petite correction pour sauver sa championne : « Ségolène Royal voulait d’une assemblée constituante. Dans l’esprit de la candidate elle veut associer le parlement à l’élaboration ». Ca c’est gentil de l’associer, le parlement. Montebourg, dont la VIème est la marotte, jeudi 22 mars, a ajouté sa pierre à l’édifice, autrement dit change de direction, en livrant sa vision : « la VIème République, que mettra en place la candidate socialiste, après référendum à l’automne, sera « une République parlementaire ». Au sujet de la proportionnelle, il n’en a pas précisé l’importance, indiquant simplement que la décision serait prise après débat avec « tous les partis ». Mais, mais où est passé le comité constituant de Mme Royal ? En fait, Arnaud Montebourg veut quand même « conserver la stabilité » propre à la Vème République, car ajoute-t-il « nous ne voulons pas le retour de la IVème République.

Fin de l’acte III

Epilogue

Les trois actes de cette pièce sur la VIème République de Ségolène Royal, avaient pour but de vous la faire comprendre, et « j’espère que vous n’avez rien compris »(1). En effet, il n’y a rien à comprendre parce que c’est impossible, elle est prête grâce au travail des parlementaires mais en fait il y aura un comité constituant qui la rédigera et qui sera finalement une assemblée constituante avec le parlement ou sans. Mais, mais, on garde quand même la Vème et c’est la VIème qui est en fait la IVème et la IVème on en veut pas. Ouf, ça va ? Vous me suivez toujours ? Pour simplifier je propose à Ségolène de rétablir la monarchie elle en porte déjà le nom, ce sera plus simple.

Fin.
 

medium_medium_laurent.2.jpg

 

Commentaires

et si elle s'occupait de la contitution européenne?

Écrit par : madavege | jeudi, 22 mars 2007

Franchement, avec une telle mauvaise foi, je pense que tu sers plus la cause de S. Royal que l'inverse mais bon.

Pour info, Sarkozy a beaucoup moins de succès chez les jeunes que S. Royal et l'UNI se fait régulièrement ramasser par l'UNEF...

Les jeunes sont à priori plus ouvert que leurs ainés sur le monde et j'en concluerais donc qu'être jeune et UMP, cela ne peut être dû qu'à un contexte familiale difficile sur le modèle de ton ami F. de Sans Nicolas. :)

Écrit par : Fabien-Pierre NICOLAS | jeudi, 22 mars 2007

Non, je ne pense pas que la gauche soit au deuxième tour. Leur programme ne marche pas, il est plutôt poussiereux et quand ils disent qu'ils empêcheront les délocalisations et remettront de l'ordre dans l'Europe, je rigole. Madame Royal n'a aucune crédibilité en Europe et à l'international et nous avons besoin de leader et non d'un cloun pour mener à bien la politique. Pour moi le seul qui représente la France et ces valeurs, c'est Nicolas Sarkozy.
Il fait peur à beaucoup, de part sa détermination et son côté " Je prends les choses en main" et de ce fait, nous avons la trouille.

Écrit par : speurt | jeudi, 22 mars 2007

Bravo laurent. C'est tout a fait le sentiment que la plupart des gens ont eu cette semaine sur cette histoire de VI eme republique sauce Sego.
Dire qu'il s'agit de la Constitution ! Le texte le plus important, à l'origine de tout le reste !

Écrit par : fred | jeudi, 22 mars 2007

L'ironie ,la moquerie sont àbien des égards les armes des bandes ,des gens désarçonnes par l'originalité d'une pensée...Quant à la satire,elle demande beaucoup de talent de culture, de courage et d'honneteté;Je n'en vois pas dans cet impromptu.Bon,l'essentiel étant de servir sa bave en guise de test d'aptitude à toutes les bassesses.rappel:de Gaulle en réponse àune vile proposition de Peyreffite de "salir" Litterrand le toise avc surprise et lui dit_"il n'est pas question de porter azteint à l'honneur de celui qui peut devenir un jour le president de la république";Il semble que les codes d'honneur soient égéres chez les soutiens zélés des candidats de droite.Dommage que François Mauriac ait disparu avant de connaitre à quelle classe il appartenait.Sur qu'il choisirait de se porter à gauche.

Écrit par : larbi | jeudi, 22 mars 2007

Je peux considérer cet article de Mr Lécollier et les commentaires de "speurt" et "Fred" comme étant la rançon du succès d'une candidate, d'un projet qui dérange car très ambitieux. J'ajoute que S.ROYAL est prette à débattre, dès à présent, sur ces points face aux autres candidats. Mais N.SARKOZY refuse avec la peur au ventre d'être mis face à ses contradictions. Il est plus logique et honnête pour un N.SARKOZY de prétendre au changement quand on gouverne depuis 5ans à des postes importants comme l'INTERIEUR et les FINANCES avec le bilan calamiteux que l'on connait (hausse de la fiscalité, hausse de la dette, baisse du pouvoir d'achats). Il est plus logique et honnête que N.SARKOZY fasse croire que les salariés vont pouvoir gagner plus en travaillant plus alors que seul le chef d'entreprise peut le décider et qu'il faut une croissance pour engendrer des besoins et que les futurs licenciés de EADS, ALCATEL, PSA et leurs sous traitants demandent seulement à travailler. Il est plus logique et honnête que N.SARKOZY défende le financement d'un 2ème porte avion par la France alors qu'il faut parler d'une armée européenne. Il est plus logique et honnête pour N.SARKOZY de parler depuis peu de la formation des jeunes (tiens il se rappelle que ça existe un jeune!) suite au projet de BORLO alors que son gouvernement à supprimer 120000 postes dans l'enseignement en 5ans. Il est plus logique et honnête que N.SARKOZY parle de restituer la police de proximité instauré par la GAUCHE après l'avoir supprimé dès son arrivé au Ministère de l'Intérieur. Mr LECOLLIER, vous êtes un mauvais élève et je vous invite à postuler chez VOICI et CLOSER car votre sujet ne tiens pas la route et est bassement polémique. Travailler le fond du sujet et non la forme. Je vous mets 0/20.

Écrit par : Jérôme BARBIER | vendredi, 23 mars 2007

Je viens d'acheter le livre de BESSON et j'ai lus ombre et lumiere, c'est vraiment une femme qui malgres c'est etudes est bete comme tout, elle ne fait que de se contredire, parle de chose qu'elle ne connait pas, et lang la dedans qui lui cire les pompes un vrai leche cu, de plus elle veut un debat,
sachant qu'un debat actuellement est impossible,mais de plus ne pas vouloir debatre avec jm lepen et surtout avec la gauche de la gauche cela prouve qu'elle meprise les gens de son electora, j'espere que les socias ainsi que le pc les verts et lcr lui feront payers si toute fois elle serait au deuxieme tour, elle joue sur tout les tableaux et prend les idees des autres c'est pour cela qu'elle refuse de passee la premiere a la tele, voter a droite est la meilleur des choses

Écrit par : jsb | vendredi, 23 mars 2007

Excellent cette façon de présenter le n'importe quoi de la VIème république version Royal. A l'attention de Fabien-Pierre Nicolas: je t'invite a lire l'article de Challenge (http://www.challenges.fr/business/chall_312433.html). Pour la première fois, dans un sondage Opinion­Way réalisé début février, Nico­las Sarkozy devance nettement Ségolène Royal en intentions de vote auprès des jeunes Français : 32 % des 18-29 ans interrogés le préfèrent à la candidate socialiste. Celle-ci est passée en un mois de 36 à 26 %. Par ailleurs, ta petite sortie sur l'Unef serait intéressante si l'Unef affichait sa gauchitude d'une part, d'autre part la plupart des sections Unef sont proche de la LCR et de l'extrème gauche en général par conséquent ne soutiennent pas Royal!

Écrit par : hugo | vendredi, 23 mars 2007

Je remarque qu'à defaut d'argument de poids, certains nous sortent le livre de BESSON comme d'autre sorte la bible. Annoncer que S.ROYAL serait "bete comme tout", ce n'est pas ce que j'appelle des arguments de poids. De tel propos montrent le niveau intellectuel des auteurs. Nous ne sommes plus dans l'ironie et la moquerie mais l'insulte. Nous mettrons celà sur le compte de l'affolement des personnes contre S.ROYAL et son PACTE PRESIDENTIEL ambitieux pour notre pays. On aura vraiment eu droit à tout à son sujet sauf d'un véritable argumentaire face à son programme. Quand S.ROYAL réclame un débat contradictoire, N.SARKOZY se défile. C'est ce que j'appelle avoir le courage de prendre la fuite. Maintenant, si les certains jeunes pensent que N.SARKOZY qui a gouverné pendant 5ans avec le bilan que l'on connait (hausse de la fiscalisation, hausse de la dette, baisse des impôts pour les plus privilégiés, baisse du pouvoir d'achat, suppression de 120000 postes dans l'enseignement, chiffres truqués sur le chomage, Contrat Nouvel Embauche, non réforme des régimes spéciaux, réforme des retraites non financée, hausse de la précarité, etc...) peut symboliser le changement, je suis inquiet. Si l'avenir, c'est relancer l'économie avec un CNE pour tous et donc la précarité, 1 fonctionnaire sur 2 non remplacé avec les conséquences que l'on peut imaginer sur l'éducation et la santé entre autre, supprimer l'impôt de solidarité sur la fortune pour les plus privilégiés , résoudre le chomage en permettant les heures sup, faire croire que l'on peut travailler plus pour gagner plus (à aborder avec les futurs licenciés de EADS, PSA, ALCATEL et leurs sous-traitants), parler d'Europe mais lancer un 2ème porte avion 100% français alors qu'un A380 est construit à l'échelle européenne, réformer les droits de succession pour les plus privilégiés, je suis TRES inquiet.

Écrit par : Jérôme BARBIER | vendredi, 23 mars 2007

Un fatras de ragots et de dénigrements infondés. Le vrai débat démocratique se passe au niveau des idées pour l'avenir te des moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir.
Le plein emploi se doit d'être le véritable but de cette élection. Il n'y a que deux voie pour y parvenir:
-Celle de Sarkozy en supprimant le droit du travail, en supprimant toutes les solidarités perçues comme des charges et en minimisant les impôts pour qu'ils ne servent à payer qu'une justice et une police répressives et en exaltant un individualisme triomphant qui assimile la pauvreté à la paresse.
-Celle de Ségolène Royale qui veut réorganiser le service de l'emploi en direction des entreprises, fait de l'école et des jeunes une chance pour la solidarité, qui veut renforcer le lien social entre les entrepreneurs et les travailleurs,qui renforce et met les service publiques au coeur de la bataille de l'emploi,qui veut un impôt plus justement réparti dans sa collecte comme dans sa destination.

Écrit par : Jean-Louis MURAT | vendredi, 23 mars 2007

Ce texte est d'une pauvreté lamentable...il n'est pas à la hauteur des autres articles de ce blog.Vouloir écrire une pièce de théatre, fut ce t'il de boulevard, nécessite d'avoir un sujet que l'on possede.Tes considerations sur les elus de la salle, le groupe de proposition(Bel,Ayrault), le comité de rédaction constituant entre juristes élus et citoyens pour en faire un texte qui sera soumis par referendum au peuple, ne me pose aucun problème de coherence.
Apparemment dans ton cercle de pensée seul le Chef pense pour tous et propose...puisque dans ce domaine il ne peut pas disposer à sa guise.Il est vrai que les institutions de la 5eme lui conviennent alors qu'elles n'ont pu emepecher 2 cohabitations, un second tour impensable comme en 2002, et tu pretends garder tout le paquet sans changer quelques regles minimum comme le mandat unique, la limitation des mandats dans le temps,l'introduction d'une dose de proportionnelle, l'independance du CSM,le statut de l'opposition, l'abandon du 49-3 et des ordonnances...Pour moi c'est essentiel et si ça ne s'appelle pas 6R je m'en fiche mais cette annonce qui a frappé les esprits aura au moins attiré l'attention des electeurs distraits qui commencaient à desesperer du blocage de nos institutions.
L'art de la satire t'est étranger, parle avec tes mots de tes convictions tu seras plus utile à ta cause!

Écrit par : JCB | samedi, 24 mars 2007

LE PEN PRESIDENT !!!
Il faut du changement, du patriotisme, du courage et beaucoup moins d'assistanat.
Comment se fait il que certains gagnent plus en restant chez eux que les "travailleurs pauvres".
Il faut arrêter ce système et contrôler les arrêts maladies de courtoisie pour garder les enfants, vérifier vraiment si l'on cherche du travail. Encourager les gens à changer de métier et à ne pas hésiter à faire des formations (cif, fongecif) tout au long de sa vie. Le travail ne vient pas à nous, c'est à nous d'aller le chercher. Polyvalence et volonté de travailler, de se remettre en question.
Plutôt que passer ses journées à critiquer son patron !!!

Écrit par : JEJFAJ | samedi, 24 mars 2007

je vois que tu t'améliores .... chaque jour ... continues comme ça tu as une chance de devenir un des ces politiciens véreux qui entoure Sarko .... ce qui est dommage pour toi, c'est qu'il va prendre la plus monumentale veste qu'un homme politique de droite a pris depuis 50ans, chaque jour on se rend un oe plus compte que Sarko/Lepen c'est kif-kif bourico ... blanc bonnet et bonnet blanc ...
Ce doit être dur de cacher sa vrai nature pendant si longtemps ....

Écrit par : alain | samedi, 24 mars 2007

Non, entre SARKO et LE PEN, ce n'est pas du tout KIF KIF BOURICO.

On censure LE PEN, s'est honteux de parler de lui... Mais tout le monde ignore son programme, ses idées.

La majorité des artistes se clament de gauche, ça fait bien de dire qu'on est à gauche. On est sur d'être bien vu : humaniste, avenir, coeur.La gauche a le monopole du coeur et de l'intelligence.

Mais bientôt, quelque chose va changer en France.

Le Pen est plus proche de DE GAULLE que SARKO. Dommage que DUPONT AIGNAN n'est pas obtenu ses signatures... Mais là, SARKO n'a pas demandé aux maires de lui donner des signatures.

Place aux filous, à ceux qui retournent leur veste, aux mamouths qui veulent à nouveau tout diriger...
Quand à S. ROYAL, c'est l'arnaque du siècle de la gauche !!! Et dire qu'il y en a qui y croient dur comme faire. Au fait, F. MITERRAND a eu le francisque le PETAIN.

Les français ont décidémment la mémoire courte. Pourvu qu'on ne retrouve pas les jets setteurs de gauche : FABIUS, LANG et toute leur petite cour..

Écrit par : JEJFAJ | samedi, 24 mars 2007

Je trouve que Laurent montre bien que l'idée d'une VIème république ne correspond pas à une véritable volonté de réforme de Ségolène Royal et que ce n'est qu'effet d'annonce. A chaque fois qu'elle avance une proposition, elle n'explique jamais comment elle va faire, comment elle va procéder et si par bonheur elle le fait c'est pour mieux dire l'inverse le lendemain et autre chose le surlendemain. Qu'elle est des idées de gauche c'est son droit mais nous avons le droit de savoir avec qui, comment, combien. Elle ne sait visiblement pas où elle va et donne l'impression que ça n'a pas d'importance, l'essentiel pour elle c'est d'être Président. Son attitude au salon de l'Etudiant montre son vrai visage, celui d'une femme qui a un profond mépris pour les gens, la seule personne qui l'intéresse c'est elle.

Écrit par : SONIA | samedi, 24 mars 2007

Les réactions à cette article de la part des gens qui penchent à gauche sont tellement violentes que Laurent doit toucher le coeur du problème. Il est vrai que les sondages ont de quoi leur faire peur, ola gauche n'a jamais été aussi basse depuis des dizaines d'années. Ceci dit l'extrème gauche va monter dans les semaines qui viennent car ils n'auront de cesse que de remettre en question la candidate socialiste et son inconsistance. Continue Laurent, tu les énerves tu es dans le vrai et heureusement qu'il y a des militants comme toi pour soutenir Sarkozy!

Écrit par : anna | samedi, 24 mars 2007

comme gros minable débile on ne peut faire mieux va cirer les talonnettes de ton Duché et ne prononce pas le nom de notre présidente tu n en es pas digne

Écrit par : gmegy | samedi, 24 mars 2007

Laurent : chaque billet comporte nombre de mensonges vérifiables.
Plutôt que d'écrire des conneries aussi grosses que toi, renseigne toi un peu.
Ne fais pas comme ton nul de candidat qui dit n'importe quoi.

http://www.le-zenith.com/paris/

Vise la fiche technique. C'est vrai que ceux qui étaient avec Sarko n'ont que peu d'épaisseur.
Les 10000 annoncés : réunion de nains (intellectuellement).

Écrit par : Aetius | samedi, 24 mars 2007

Anna,

Ne confond pas, gens qui penchent à gauche et gens qui penchent pour la démocratie donc contre Sarkosy ... et c'est là ou vous faites, une énorme, non plutôt une monumentale ou devrai je dire une KOLOSSAL erreur ...

Le gnome de Neuilly n'est ni de droite, ni de gauche il ne pense qu'à une chose, le pouvoir ... à un tel point qu'on peut se demander pour quelle raison .... pour aboutir au même résultat que son grand copain gogol Bush ou simplement pour continuer à s'enrichir sur notre dos comme il l'a fait à Neuilly ?

Écrit par : alain | samedi, 24 mars 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu