Avertir le modérateur

lundi, 26 mars 2007

Medias politiquement incorrect

Je voulais pousser un petit coup de gueule sur ces nouvelles règles du débat public qui s'impose depuis l'annonce officielle des candidatures par le Conseil constitutionnel. La règle maintenant c'est que tous les candidats doivent parler exactement le même temps sur les télés et radios. Si l'on fait du politiquement correct, on dira c'est formidable, enfin un peu de diversité, les petits et les grands tous sur le même pied, c'est génial, voilà l'image de la démocratie ! Quelle foutaise. Pardonnez-moi mais je trouve que tout cela est un gentil jeu de duppe. On peut penser que Gérard Schivardi est un type sympa et respectable et considérer malgré tout qu'il est un peu fou de lui donner le même temps de parole qu'à Sarkozy. On peut trouver intéressantes les thèses défendues par Frédéric Nihous et penser malgré tout qu'il est un peu surréaliste qu'il parle autant que Ségolène Royal qui elle représente malgré tout entre 20 et 30 % des électeurs. Tout ceci est une gigantesque supercherie qui éteint complétement le débat entre les grandes thèses en présence. On se fait plaisir, on peut se taper sur la panse en disant c'est super ce débat démocratique, la réalité c'est qu'on empêche la vraie confrontation d'idées et que le travail des journalistes va maintenant devenir totalement surréalistes.
 
La vraie démocratie ce n'est pas tout le monde sous la même toise alors que l'on sait très bien qu'il y a des candidats qui représentent des tendances majeures du débat politique et d'autres qui sans leur faire injure sont plus confidentiels. Le vrai débat c'est l'équité en fonction du nombre d'électeurs que représente la famille politique de chaque candidat.
 
C'est très politiquement incorrect et je suis sûr que je vais m'attirer des commentaires sympathiques. Mais ça m'a fait plaisir de le dire et c'est déjà pas mal !

medium_laurent.jpg

Commentaires

Premier commentaire donc ... et premier commentaire sympathique !
Je suis plutôt d'accord avec vous sur ce point. Il me semble que la question n'est pas juste formelle ou politiquement correct mais plutôt programmatique pour employer un terme que nos politiciens aiment bien.
Très peu de programmes sont des programmes de gouvernement, peu de candidats pourraient présenter un "shadow" gouvernement. Ils parlent cependant de choses importantes qu'ils s'agissent des verts ou Nihous. Ma proposition est donc la suivante ... pour exister ils devraient pouvoir monter au front contre les candidats qu'ils critiquent. Au lieu de mettre Sego et Sarko fassent aux français on devrait les mettre face aux autres candidats. Nihous veut parler et bien qu'il se batte sur le terrain des idées en montrant pourquoi les autres se trompent de voie.
En instituant le débat d'idée en source d'égalité on pourrait favoriser non pas les dogmes mais les échanges et cela serait valable pour les grands et les petits. Le seul problème qui se pose est celui des extrêmes qui ont du mal à dialoguer ....
Il semble que beaucoup de monde est d'accord sur l'absurdité de cette égalité .... Favoriser le débat et les idées devrait être le seul objectif !

J'en profite pour vous faire remarquer que votre blogroll ne contient les sites que de 7 candidats (pas de Nihous ou Schivardi .... voila déjà un premier pas vers une égalité des idées).

Leafar

Écrit par : leafar | lundi, 26 mars 2007

Mais... ??? mais la limite de 500 signature d'elus est justement faite pour ca ! pour eviter que des rigolos genre N.Miguet ne puissent etre candidats et puissent profiter des tres gros avantages accordé par la nation aux candidats.
Si 500 elus ont estimé qu'une personne meritait d'etre entendue, je ne vois aucune raison d'en douter.

On accorde les memes avantages a tous les candidats en particulier le temps de parole, mais en contrepartie on met la barre d'entree assez haut. Si les candidats n'etaient pas egaux, ce serait le regne de l'argent et des grands partis.

Si ca ne vous plait pas que nihous ou schivardi parlent autant que sarkozy, bayrou ou segolene,alors deposez un amendement pour que la barre passe a 1000 signatures ou plus. Vu les hurlements qu'il y a eu pour les 500signatures, je vous souhaite bonne chance !

Sur le fond je comprend votre énervement mais dans la pratique, je trouve notre système, notre compromis pas trop mauvais .

Écrit par : fred | lundi, 26 mars 2007

"On peut penser que Gérard Schivardi est un type sympa et respectable et considérer malgré tout qu'il est un peu fou de lui donner le même temps de parole qu'à Sarkozy."
quelle honte! Je vais vous poser une question : êtes vous anti-républicain ?
Ne pas mettre sur un pied d'égalité les candidats est une chose inadmissible. Les médias et peu importe ce que l'on en dit sont d'une grande influence sur les citoyens. J'irai plus loin. L'égalité du temps de parole et du temps d'antenne devrait s'instituer des le début de l'année civile des élections.
C'est la seule arme qui nous évite de finir dans un système bipartite où la libre pensée s'éteint par le manque de représentations.
TJT

Écrit par : TJT | lundi, 26 mars 2007

à Laurent Wauquiez et à ses potes politiques : "les médias politiquement incorrects"

la supercherie n'est-elle pas dans le fait que les parlementaires UMP, sollicités, d'ailleurs comme tous leurs collègues de l'Assemblée et du Sénat, depuis 30 mois (Août 2004) afin d'accomplir leur obligation minimale de mandat et donc de garant des valeurs républicaines (valeurs pour lesquelles nos parents sont "Morts pour la France en 39/45" et envers qui et envers leurs enfants vous avez une obligation morale. Enfants déclarés en premier temps "Pupilles de la Nation", au sortir de la Guerre, et déclassés depuis 2000 (PS) et 2004 (UMP) par les décrets de la honte et de la discrimination en "sous-Pupilles de la Nation de 39/45") se refusent obstinément à la remplir malgré une une proposition réaliste adressée, à sa demande en Juillet 2006, au Ministre des Anciens Combattants (voir sur le site www.pupilles-homega.org ,à la rubrique "a l'heure des comptes / Enjeux électoraux des Présidentielles / article 28/02/2007" le tableau comparatif).

et brutalement le 28/06/2006 l'UMP dépose, par un simple apparenté et non un UMP 100% sérail, une proposition de loi-bidon (N° 3213 -Franck Marlin) signée à ce jour par 145 UMP.
l'étude attentive des signatures fera apparaître en plus (non comptés ici) des UDF bon teint (toujours à l'UDF) et des non inscrits. Voir à cet effet, sur le site, dans les jours à venir la liste complète des signataires de propositions de loi-bidon, toutes à l'identique du modèle UMP

A noter que les 127 premiers signataires ont signé en aveugle, sans savoir que leur signature allait les engager sur 350 à 400 000 dossiers (alors que la discrimination réelle porte sur environ 120 000 dossiers) et au bas mot 8 milliards d'Euros Cash et 440 millions d'Euros annuels dont pour certains "Pupilles du Devoir" vont percevoir environ 500 000 Euros pour 90 ans d'indemnisation - alors que les bénéficiaires des décrets de 2000 et 2004, agés de 70 ans en moyenne, ont eu droit à un capital de 28 000 Euros, pour ceux qui optaient pour le capital ).
Pour un député, signer sans savoir ce à quoi va le conduire sa signature est déjà grave? mais accordons leur l'excuse du "je ne savais pas".
Par contre 18 signataires additionnels ont signé en connaissance de cause, puisque nous avons pris le soin, de les informer de ce à quoi les engagerait leur signature, s'ils venaient à signer. Il sont passé outre et eux ont signé en connaissance de cause. Les Français apprécieront, mais d'ores et déjà les 120 000 "sous-Hommes de Pupilles de la Nation de 39/45" et les quelques 1 700 000 personnes que représente leur seule descendance directe, apprécieront à sa juste mesure cet état de fait du mépris de la part de l'UMP.

Par pitié, vous êtes mal placé pour parler d'Equité et d'Egalité. En parler c'est une chose pour laquelle, apparemment, vous et votre parti excellaient.
Mais au delà des mots et des promesses, il y a les actes comme ceux que nos parents "Morts pour la France en 39/45" et donc "Morts pour vous" ont posé, mais là il n'y a plus personne.
Il est vrai que la grande majorité des politiques n'ont pas le courage qui allait si bien aux sacrifiés que la France a trouvé sur son chemin il y a quelques 65 ans. Ces réels courageux qui ne parlaient pas mais agissaient, ont laissé derrière eux des enfants qui ont vu toute leur vie sacrifiée et dont vous n'entendez même plus les cris de souffrance réveillés par vous un certain jour de Juillet 2004 et que vous laissez maintenant patauger dans leurs souffrances ressuscitées qu'ils ne pourront plus évacuer ou enfouir, par manque de temps.

Quand on joue à faire sortir le diable de sa "boite de l'oubli", il faut s'attendre à porter des cornes à un moment ou à un autre.
Ces dernières sortiront d'une autre boite qui s'appelle "l'urne électorale", dès Avril 2007 jusqu'en 2010.
Rendez vous sur www.pupilles-homega.org pour découvrir derrière une certaine violence des mots, la violence, difficilement "traductible" et exprimable par des vocables, des maux que vous vous êtes amusés à réveiller.

Nous ne voulons plus de politiques capables de bafouer le "Devoir de Mémoire et de Reconnaissance", de profaner symboliquement la tombe des "Morts pour la France de 39/45", de faire le "négationnisme" (par décret et impunément aux yeux du droit pénal, comme cela se fait pour celui vis à vis des Juifs et des Arméniens) de la souffrance de 120 000 "sous-Pupilles", cocus de la République, des parlementaires et des gouvernants.
Nous allons à notre tour balayer.......... avec des appareils à autre pression, afin de laisser les places propres et nettes pour ceux qui incarneront réellement après d'éventuelles réélections présidentielles à venir (peut-être en Septembre 2007), la France.

Ne voyez dans tout ce qui précède une quelconque appartenance à un parti ou courant politique.
Mon seul parti personnel (comme pour tous les "sous-Pupilles de 39/45") est celui du respect des valeurs de la République, les seules valeurs qui m'ont permis, avec le sacrifice de mon père (pour ces valeurs) de tenter de sortir, en permanence, la tête hors de l'eau, depuis mon plus jeune age à l'assistance publique jusqu'à ma vieillesse (quoique je reste très jeune d'esprit.... malgré les atteintes de la vie, ses bobos et graves problèmes).
En effet la "Mort pour la France", de mon père, les armes à la main au maquis, 4 mois avant ma naissance, m'a permis d'avoir la chance de connaître l'assistance Publique (pas celle d'aujourd'hui, mais celle du sortir de la Guerre).

Cordialement

Kelly-Eric Guillon
"sous-Homme de Pupille de la Nation de 4éme Catégorie de 39/45" par décrets PS et UMP

Écrit par : guillon | lundi, 26 mars 2007

Mouais. Je ne suis pas convaincue par votre appel au bon sens... "on sait très bien qu'il y a des candidats qui représentent des tendances majeures du débat politique et d'autres qui sans leur faire injure sont plus confidentiels".
"On sait très bien". Voilà de l'argumentation ;) Qui est "on"? le ministère de l'intérieur? Les français qui lors des dernières élections présidentielles n'ont donné que 36% des voix aux deux candidats des "tendances majeures"? et 59.8% aux quatre premiers?
Et les 40% qui restent, qu'en faites-vous? Vous renoncez à les convaincre? Leur opinion n'a aucune valeur à vos yeux? Ils se trompent? (en même temps, c'est normal que vous pensiez qu'ils se trompent, n'est-ce pas. Vous ne votez pas comme eux, et n'êtes pas élu par eux)/ De là à penser qu'ils ne servent à rien et votent comme des inconscient, il y a un pas que vous ne franchissez pas, mais que nous, lecteurs, voyons aisément sur votre chemin.

Etre démocrate, c'est respecter nos institutions, qui parfois nous imposent des règles un peu contraignantes, mais symboliquement fortes. L'enjeu ici est de respecter la liberté des électeurs, qui doivent connaître de la même façon tous ceux qui décident de se présenter devant eux. C'est important.
Etre démocrate, c'est tenir au-dessus de tout le débat et la liberté d'expression (liberté réelle, y compris avec des règles astreignantes). Il me semble.

Favoriser le débat et les idées, je suis d'accord... mais avec tous ceux qui ont réussi à franchir la barre des 500 signatures. Votre souhait de favoriser "les grands courants" est en fait un voeux de restreindre le débat. C'est avec ce genre d'idée qu'on en arrive à une Assemblée Nationale qui ne représente plus personne, et dont toutes les décisions sont battues en brèche par la rue (faut-il vraiment rappeler que la loi sur le CPE a été promulguée, oui promoulguée, et que le Président de la République lui-même a demandé qu'elle ne soit malgré tout pas appliquée?!! cela veut-il dire que la Parlement n'est plus le lieu du débat démocratique? pourtant, on a bien les deux courants politiques importants).
C'est le contraire de la démocratie, et c'est la conséquence directe de l'idée que vous exprimez ici. Pour être gentille, ça s'appelle porter des oeillières.

En ce qui me concerne (je vote Bayrou, qu'on se le dise!), j'entends très bien les idées de mon candidat pendant son temps de parole. Si jeu veux en savoir plus, je vais sur sont site web. Si je n'étais pas militante, je pourrai aller parler aux jeunes UDF présents un peu partout sur les marchés, ou ailleurs. En plus, coup de chance, il a fait une percée dans les sondages les mois précédents, qui lui ont permis de bénéficier d'une meilleure présence médiatique. Il me semble que c'est le cas de la candidate du PS et de celui de l'UMP, depuis bien plus longtemps. De quoi avez-vous peur?

Écrit par : Lisette | lundi, 26 mars 2007

EUh, pardon, en fait de "jeunes UDF présents présents un peu partout", je voulais dire "militants UDF". Evidemment. Ca m'apprendra à me relire...

Écrit par : Lisette | lundi, 26 mars 2007

http://www.lesechos.fr/info/france/4555235.htm

Écrit par : Bon sens | lundi, 26 mars 2007

Merci pour la censure.

Écrit par : Aetius | lundi, 26 mars 2007

Personnellement ,je suis très content de cette nouvelle règle,ça permet de découvrir des problématiques qui n'ont pas été développées et souvent à juste titre ,les constats faits sont souvent pertinents ,les analyses parfois moins ,et les projets souvent parcellaires , mais celà permet de comprendre les problèmes d'autres catégories socio-professionnelles ,d'apprehender divers groupes de pression ,


Evidemment les grands partis n'en veulent pas ,oubiant que leur propre mouvement a été un jour naissant et marginal,

Au fond le problème n'est-il pas d'accepter l'autre et d'être capable de se remettre en cause
je lisais un éditorial sur LIbé où le chroniqueur ne comprenait pas qu'on puisse ne pas voter en fonction de sa sensibilité politique et il citait extrême droite , droite ,centre, gauche ,extrême-gauche ,radical enfin le catalogue des familles politiques actuelles

En fait cet editorialiste implicitement ,ne peut concevoir que l'on ne se reconnaisse pas dans ce schéma

Incapacité de se remettre en question ,c'est une constante dans le débat actuel des caciques en place ,des commentateurs politiques ,il n'est qu'à voir les attaques dédaigneuses envers F.BAYROU il etait de droite donc il est de droite
sans un instant admettre qu'une personne évolue au cours de sa vie sans pour autant avoir le droit de le traiter de traitre de rénégat et de je ne sais quelle fadaise

Le système actuel est sclérosé, à bout de souffle , F.BAYROU arrive simplement en phase avec une attente des Français ,comment vous politiques de tous bords pouvez-vous être aveugle à ce point,

Le système doit être profondemment réformé et savoir écouter la parole portée par les petits candidats en est le premier pas

Écrit par : etalarmor | lundi, 26 mars 2007

Pas une seule fois le mot "Bayrou" n'apparaît. On se laisse glisser jusqu'à votre point final, il fait donc partie des candidats confidentiels. Votre UMP préfèrerait un Débat avec Ségolène. Le voilà, le vilain calcul...

Écrit par : prgrokrouk | lundi, 26 mars 2007

@ Laurent Wauquiez : J'interviens rarement dans les commentaires mais là, je pense que votre sarkozysme vous monte à la tête. Encore une règle démocratique que vous souhaitez remettre en cause ? "Le vrai débat c'est l'équité en fonction du nombre d'électeurs que représente la famille politique de chaque candidat", dites-vous. Comment mesurez-vous ça ? Au nombre d'adhérents à l'UMP par exemple ? Voulez-vous que l'on compte ensemble le nombre "réel" d'adhérents de l'UMP ? Votre billet est decevant, j'espère que vous avez mieux à dire que de lancer ce genre de coup de gueule inepte.

Écrit par : carignano | lundi, 26 mars 2007

Quand on observe comment est "creuse" Ségolène Royal, à laquelle on peut lui faire dire tout et son contraire, du moment que cela suit les sondages ; quand on se désole devant le populisme d'un Sarkozy qui flatte allègrement les plus basses peurs et iréflexions de l'Homme, les autres candidats sont tout aussi légitimes, voir salutaires.

Écrit par : Semastien | lundi, 26 mars 2007

Bien dit, carignano et Semastien ! Les "cadres" de l'UMP prennent les gens pour des cons. Et "Bravo" au gouvernement Raffarin !

Écrit par : prgrokrouk | lundi, 26 mars 2007

Pourquoi faire des différences ?

Pourquoi se limiter à écouter des candidats qui n'écoutent pas les électeurs... le non à la constitution n'est pas pris en compte par les 3 premiers dans les sondages ???

Pourquoi n'y a t'il que 7 blogs très officiels sur ce site ??? alors qu'il y a 12 candidats...

c'est une forme de censure...

Pourquoi ne pas écouter un candidat qui défend les HLM, alors que les autres parlent de logements sociaux (voir loi Gayssot et Borloo - GAUCHE DROITE) ?

Au nom des logements sociaux et de quota, on détruit les HLM... longue vie au canal St MARTIN !
Et ils vont pleurer sur la dépouille d'un curé et ils détruisent les logements...

Je ne comprend pas ce comportement.

Mais je comprend POURQUOI tant d'abstention. JOSPIN n'est pas passé au deuxième tour à cause de cela et non à cause de trop de candidature.

Il n'y aurait pas tant de candidature, si on nous écoutait plus.

NON à la constitution !
C'est :
NON à Royal
NON à SARKOZY
NON à BAYROU

On a voté " NON "

Respectez nous !

Le seul qui répond au non, c'est SCHIVARDI qui dit "RUPTURE avec l'EUROPE"
Tous les autres y siègent ou ne demande pas la rupture...

Pour moi, c'est SCHIVARDI

Écrit par : Christophe | lundi, 26 mars 2007

Il est gentil, Shivardi. Ne vaut-il pas mieux voter parmi de vrais choix, pour un utile ?

Écrit par : prgrokrouk | mardi, 27 mars 2007

Le vote "utile", le retour :D

Utile pour qui/Utile pour quoi ?

Et si l'utilité d'un vote servirai à reconnaitre la légitimité d'un candidat non sponsorisé par Ipsos/ifop ?

Pour un vote utile, encore faut-il se mettre d'accord sur les candidats utiles…

Aux dernières nouvelles, aucun candidat n'est reconnu d'utilité public :D

Écrit par : Semastien | mardi, 27 mars 2007

COUP DE GUEULE BIS
La vérité, elle est toute simple: les 3-4 candidat(e)s en tête, ont bien compris que les médias "faisaient" une élection, entre eux. Alors quand cette stratégie ne tient plus, compte tenu de la loi, et ce pendant un mois avant l'éléction, ben... on va serrer des mains en province, vu qu'on leur à confisqué leur télé... et forcément ça, ça énerve Mr le député..

Écrit par : Ric | mardi, 27 mars 2007

Egalité de temps de paroles, mon dieu quel scandale !

C'est scandaleux en effet. C'est scandaleux que cette égalité n'interviennent que maintenant.
Le problème, ce n'est pas l'égalité du temps de parole monsieur le député. Non, le problème, c'est qu'on concentre cette égalité sur 15 jours (puis 1 semaine en fin de campagne) avec 12 candidats, et là ca devient difficilement gérable pour les médias effectivement.
Mais mon dieux, crier contre l'égalité du temps de parole, qui n'est franchement que le minimum démocratique acceptable, c'est franchement honteux.

Quand à juger de ceux qui représentent des tendances majeures du débat politique, quelle suffisance.
Je ne connais personnellement qu'un juge : l'urne.

Mais poursuivez votre raisonnement jusqu'au bout monsieur le député, et abandonnons tout simplement le 1er tour de l'election, puisqu'à vos yeux le second tour royal/Sarkozy est le seul possible.

Écrit par : loïc | mardi, 27 mars 2007

Faux débat. Tout celà n'empêchera pas les ''grands candidats'' de prendre le dessus. En revanche, la parole des minorités politiques pourra être entendue dans de bonnes conditions et celà contribuera finalement à crédibiliser celle ou celui qui sera élu(e)en toute connaissance de cause par les citoyens. N'ayez pas peur... de la démocratie Mr Wauquiez, toutes les paroles sont bonnes à entendre.

Écrit par : petit jardin | mardi, 27 mars 2007

Gentille réflexion sauf que le ministre candidat a fait durant toute la durée de son mandat de ministre une insulte permanente à la démocratie en utilisant les moyens de l'état qui étaient à sa disposition pour faire sa propre propagande... poussant le bouchon jusqu'à demander au président de la république une dérogation pour retarder son départ au delà de la date fatidique du vendredi
nommer son successeur place beauvau 48h lundi 26 mars et non le 24 comme prévu par la loi pour pouvoir voyager aux Antilles au frais de la république le week end en tant que ministre et non comme candidat !!!

Ce que ne peut faire ni Mr Shivardi, ni Madame Royal, ni François Bayrou.. et ça Monsieur vous oubliez de le dire... comme vous oubliez d'expliquer la manière qu'à sarkozy de s'accommoder avec la loi quand cela l'arrange pour se faire passer comme ministre de l'intérieur alors qu'il joue insidieusement au candidat. Je ne vous ferais pas injure de vous rappeler son sacre de la porte de Versailles où il avait tout simplement et habilement déclaré sa candidature qu'en fin de meeting pour ne pas comptabiliser la totalité des frais d'organisation comme frais de campagne. Seuls 20% du montant a été comptabilisé sur ses frais de campagne... Elle est belle la démocratie de Mr Wauquier !

Il y a donc une grande différence entre Nicolas Sarkozy et les autres candidats du point de vue du financement de la campagne du temops de parole et de l'usage des moyens de l'état pour faire campagne !

Écrit par : Farid Taha | mardi, 27 mars 2007

M. Wauquiez, vous ne resterez pas "benjamin de l'Assemblée" bien longtemps... Les chasseurs n'ont pas la mémoire courte dans votre circonscription. Et CPNT n'est pas plus indigne que votre ump affairiste, loin de là. Vous devriez mettre un peu plus souvent les pieds dans votre circonscription plutôt que de traîner dans les cocktails mondains parisiens. Ca vous monte à la tête. en tout cas, vous avez intérêt à retourner "travailler" les "zones" rurales de votre terre d'élection. On déteste les méprisants... on ne votera plus pour vous.

Écrit par : pan ! | mardi, 27 mars 2007

Une nouvelle fois les sarkozystes laissent paraître le fond de leur pensée : ils ont la démocratie en horreur et nous préparent une belle dictature.

On a vu comment Sarko gérait l'UMP : baillonnement de l'opposition.

On se doute comment il gérera la France. ça fait froid dans le dos.

Nicolas Sarkozy a eu tout le temps de s'exprimer pendant des années et des années, quand les petits candidats n'avaient pas accès aux médias. Pendant un mois, les petits candidats, validés par les maires de France, vont avoir accès à la parole, et Laurent Wauquiez crie au scandale ?

C'est à frémir de voir le plus jeune député de l'Assemblée Nationale exprimer sans honte une vision à ce point totalitaire et antidémocratique de la vie politique.

Les sarkozystes sont bel et bien un danger pour le pluralisme en France.

Écrit par : Axel - Page2007 | mardi, 27 mars 2007

C'est comme le tiercé. Voter placé. Au PMU, vous rencontrez des gars qui perdent exprès ? Faire croire que le choix est équivalent entre les douze candidats, c'est faux.
Mieux vaut, même en discuter en groupe à plusieurs... au bout d'un moment, on finit par s'accorder, sur quelques idées importantes, par voter pour le même... et gagner.

Écrit par : prgrokrouk | mercredi, 28 mars 2007

Votre post est une insulte à l'intelligence des démocrates de ce pays.

Écrit par : Edouard Fillias | mercredi, 28 mars 2007

monsieur wauquiez, s'il suffit pour vous plaisir de vous taper sur la panse en se disant je l'ai fait. grand bien vous fasse !

tout d'abord j'annonce la couleur. je suis PS et je vote segolène royal.

votre raisonnement est d'une ineptie deroutante. il faut donc laisser s'exprimer que les candidats qui rassemblent le plus d'electeurs. et comment donc les autres candidats pourraient avoir des electeurs si on ne les entend jamais, si on ne sait pas ce qu'ils pensent, ce qu'ils proposent ? nous sommes dans une democratie, nous ne sommes pas et nous ne serons jamais dans le totalitarisme dont vous revez.

Cher Laurent Wauquiez, relisez votre propre article ci-dessous que j'ai reécris à ma sauce.

------------------ debut de l'article réecrit ------------------------------------

Je voulais pousser un petit coup de gueule sur ces nouvelles règles du marché economique. La règle maintenant c'est que toutes les entreprises, commerces et autres, ont les memes droits de publicité sur les télés et radios. Si l'on fait du politiquement correct, on dira c'est formidable, enfin un peu de diversité, les petits et les grands tous sur le même pied, c'est génial, voilà l'image de la vraie economie ! Quelle foutaise. Pardonnez-moi mais je trouve que tout cela est un gentil jeu de duppe. On peut penser que le commerçant du coin à de bons produits et considérer malgré tout qu'il est un peu fou de lui donner le même droit d'accès publicitaire que le geant carrefour. On peut trouver intéressantes la diversité de pain frais défendues par le boulanger en bas de chez moi et penser malgré tout qu'il est un peu surréaliste qu'il puisse faire lui aussi de la pub autant que les boulangeries industrielles qui elle représenteraient malgré tout entre 20 et 30 % des clients. Tout ceci est une gigantesque supercherie qui éteint complétement le marché. On se fait plaisir, on peut se taper sur la panse en disant c'est super ce débat démocratique, la réalité c'est qu'on empêche la vraie confrontation entre les geants qui ont le monopole de tout, et que le choix des consommateurs va maintenant devenir totalement surréalistes.

La vraie démocratie ce n'est pas tout le monde sous la même toise alors que l'on sait très bien qu'il y a des situations de monopoles ; type carrefour, auchan, ou bien des entreprises type vivendi, LVHM etc. qui représentent des tendances majeures de notre economie et d'autres qui sans leur faire injure sont plus confidentiels, exemple mon boulanger, mon primeur, ou encore mon epicier. Le vrai débat c'est l'équité en fonction du nombre clients que représente l'entreprise.

C'est très economiquement incorrect et je suis sûr que je vais m'attirer des commentaires sympathiques. Mais ça m'a fait plaisir de le dire et c'est déjà pas mal !

-------------------------Fin de l'article réecrit-------------------------------
oseriez vous tenir le meme discours en economie ? non bien sûr , c'est economiquement incorrect ! et cet incorrection economique vous fait certainement vomir, comme votre incorrection politique nous fait vomir.
voilà, ça a ete ma reaction à chaud, et à chaud, j'ai trouvé ce moyen de montrer l'absurdité de ce raisonnement de fasciste. avec un tel raisonnement, nous allons tout droit vers une implacable dictature. nous en avons déjà des signes avant courreur, de sarkozy lui meme, de ses sbirs.
Personne ne pourra dire : "je ne savais pas"

Écrit par : Yasmine | mercredi, 28 mars 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu