Avertir le modérateur

lundi, 02 avril 2007

Ça commence aujourd’hui

2 avril : nous voilà entrés dans le "money-time" de la campagne présidentielle, ces trois semaines décisives où se joue le premier tour. Après le temps de l’indécision et de la volatilité, c’est le moment de la "cristallisation" du choix des Français. Stendhal le premier avait utilisé le terme pour décrire la consolidation du sentiment amoureux. Nourris par ce romantisme, les politologues et commentateurs de toutes sortes ont popularisé l’expression. A l’entrée de cette phase de réification du vote, il nous a semblé intéressant de revenir sur les évolutions fortes enregistrées dans les trois dernières semaines d’avril 2002. Bref flash back, donc : où en était-on au début du mois d’avril 2002 ?
- Arlette Laguiller était mesurée entre 9 et 10% d’intentions de vote, Olivier Besancenot entre 0,5% et 1% ;
- Jean-Pierre Chevènement était pointé autour de 8-9% ;
- Lionel Jospin avait entamé son glissement mais se situait encore autour de 19-20% ;
- Jacques Chirac recueillait 23-24% d’intentions de vote ;
- Jean-Marie Le Pen oscillait autour de 12-13% ;
- En y incluant la moitié des intentions de vote Chevènement, le total gauche et extrême-gauche était mesuré autour de 43/44%, ce qui fut d’ailleurs son résultat final (10,4% pour l’extrême-gauche, 32,5% pour la gauche plurielle).

Aujourd'hui comme en 2002, l’état de l’opinion mesuré à trois semaines du scrutin a peu de probabilités de correspondre à la stricte réalité qui sortira des urnes. Revue des forces et faiblesses des principaux candidats à l’aube de la dernière ligne droite.

- Nicolas Sarkozy fait la course en tête depuis début janvier et reste mesuré à un très haut niveau (autour de 30%). La forte mobilisation de son camp sur son nom lui semble acquise. Il n’est cependant pas à l’abri d’une montée de Le Pen dans les dernières semaines, qui ne peut se faire qu’en sa défaveur, puisqu’il capte aujourd’hui dans les intentions de vote 20 à 25% d’électeurs Le Pen de 2002. Il n’a pas encore non plus complètement démontré sa capacité à rassembler au second tour.
- Autour de 25-27%, Ségolène Royal arrive mieux placée que Lionel Jospin. Elle a su résister, contenir la poussée Bayrou et a encore les cartes en main pour accentuer la mobilisation de son électorat. Elle dispose en revanche de peu de réserves pour le second tour, du fait de la faiblesse des autres candidats de gauche.
- La progression de Bayrou a été le fait de campagne des mois de février et mars, mais il est depuis sur une pente descendante. Il se situe aujourd’hui à des niveaux proches de ceux enregistré par les candidatures centristes, Lecanuet en 1969 ou Barre en 1988. La réactivation de l’affrontement gauche-droite, déjà à l’œuvre, et la prégnance du vote utile identitaire de gauche en faveur de Ségolène Royal, peuvent jouer contre lui dans les dernières semaines
- Le Pen, à 12-13%, est dans les mêmes temps de passage que ceux d’avril 2002. Le retour de l’insécurité dans la campagne appuie encore un peu plus l’hypothèse de sa traditionnelle poussée dans les derniers jours.
- A 4/4,5%, Olivier Besancenot s’extirpe du "gruppetto" des 2% et moins.
A trois semaines du premier tour, le rapport de force électoral reste surtout largement favorable à la droite.

medium_medium_lefil.jpg

 

Commentaires

J'ai appris de la mère d'une amie travaillant au siège de campagne de l'UMP, qu'en interne, NS serait à 22%, les trois ( !!!! ) autres se battant dans un mouchoirs de poche autour de 20.

Sur internet, le site http://votez2007.com qui se justifie de plus de 15 000 voix à chque élection virtuelle place les quatres gros entre 18 et 24 dans un sens Pe Pen, Royal, Sarkozy, Bayrou.

Qui croire ?

Écrit par : M4t | lundi, 02 avril 2007

Oui, comme M4t, je confirme le doute quant aux sondages.
Personne, parmi les gens que je côtoie, ne souhaite voter Sarkozy.
De deux choses l'une : ou voter Sarkozy est devenu inavouable, comme le vote Le Pen, ou les sondages qui ne prennent pas en compte 50% des électeurs sont complètement fantaisistes, pour ne pas dire bidon.
Et comme les choses ne se sont pas arrangées depuis 2002, je sens une "présence FN" au second tour accompagné d'un centriste béarnais, qui fait moins peur que Royal ou Sarko.
Le 22 le dira.

Écrit par : Aetius | lundi, 02 avril 2007

Je viens depuis hier soir de lire les nouveaux sondages....29% pour SARKO, 27% pour ROYAL, 18% pour BAYROU et 13% pour LE PEN, mais je pense comme beaucoup de personnes que rien n'est joué car en vérité il y a 50% de votants qui sont indécis et cela risque de créer pas mal de surprises.Exemple si dans les 50% d'indécis 20% se décident pour Mme ROYAL elle pourra se retrouver à 47% au premier tour...imaginez la drôle de surprise des sondeurs...et la révolution au second tour....donc il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de le tuer...Rie n'est joué à mon avis et tout peut arriver...Alors attention avec les sondages ce sont les votants qui décideront le jour J.

Écrit par : duiguo georges | mardi, 03 avril 2007

"Qui connait Madame Royal ?" est en tete des ventes en ce moment . Je n'ai jamais pensé voter pour Royal , mais j'ai lu ce livre . et j'ai comparé avec ce qu'elle a fait ces dernieres semaines. Eh bien la description que fait E.Besson est tres convainquante. Je pense que beaucoup de gens pret a voter pour elle, vont ressentir un malaise tres fort. Tout peut basculer jusqu'au jours du vote.

Écrit par : fred | mardi, 03 avril 2007

Complément a mon message precedent: je voulais dire que les sympathisants socialistes vont etre définitivement convaincus que sego ne peut pas battre sarko au second tour. Ils vont ressentir autour d'eux que le "on ne veut pas de sego comme présidente" va dépasser de tres loin le " tout sauf sarko". Donc ils feront autre chose au premier tour...

Écrit par : fred | mardi, 03 avril 2007

@ fred: Ce que vous annoncez (exception faite de la vente du livre de BESSON) est faux. Auprès des militants socialistes dont je fais parti, le soutien pour S.ROYAL est très fort et bien plus que celui de JOSPIN. On parle des ventes du livre de BESSON mais ce n'est pas un BEST SELLER. Il ne faut pas confondre. Et ce n'est pas parce qu'on lit ses propos qu'on les cautionne sinon que dire des écrits des détracteurs pour les autres candidats, je pense surtout à SARKOZY. Honnêtement, qui peut donner de la crédibilité à un mec, qui démissionne en faiseant beaucoup de bruit, sort un livre aussitôt (il doit écrire très vite!) aux éditions GRASSET qui appartiennent au Groupe LAGARDERE, s'excuse auprès de SARKOZY après l'avoir critiqué vigoureusement en rédigeant un document pour le PS à ce sujet, qui va certainement être embauché prochainement dans une des branches du Groupe LAGARDERE dont le dirigeant ce considère comme le frère de SARKOZY. J'ajoute que les ventes du livre d'entretien de S.ROYAL ne seront connus que Jeudi. Que vous soyez contre S.ROYAL est votre droit. Mais utiliser de telles arguments est tout sauf glorieux. Je pense que les écrits de BESSON n'ont fait que prêcher pour le convaincu que vous semblez être depuis de nombreuses semaines, contre S.ROYAL et son PACTE PRESIDENTIEL.Tachez plutôt de critiquer le projet de société de S.ROYAL ou sinon continuez à lire VOICI...pardon BESSON.

Écrit par : DIABLOTIN | mardi, 03 avril 2007

@aetius : qu'est ce que çà peut faire que tu ne vois personne dans ton entourage souhaitant voter pour Nicolas Sarkozy. T'es pas au centre du monde. Tu mets des commentaires qui ne servent à rien, ne généralise pas ce que tu peut voir chez toi au reste de la France.

@diablotine : que Nicolas Sarkozy ait des amis dans les éditions n'a rien à voir avec sa campagne. Quant à Besson, tu le critiques parce qu'il a quitté le PS ouvertement et en reconnaissant les erreurs de ceux en qui il croyait. Ton attitude relève de la bêtise. Tu dis que nous sommes convaincus d'être contre Royal, surtout en lisant Besson, mais toi tu restes persuader que c'est un menteur, sans même réfléchir à ses arguments et au fait qu'il a pu connaître Royal mieux que toi.

Écrit par : max87 | mardi, 03 avril 2007

@max87: Tu crois que ce qui t'arrange. C'est réducteur comme comportement. Si tu donnes plus de crédilité à une girouette capricieuse comme BESSON (seul à réagir de la sorte au PS), si tu penses que le fait que SARKOZY soit le BERLUSCONI français des médias est sans conséquence sur sa campagne, c'est que tu es du naïveté et/ou du mauvaise fois sans limite!!!!

Écrit par : DIABLOTIN | mercredi, 04 avril 2007

Besson fait ce qu'il veut, et je n'ai jms dit que je jugeais Royal selon les opinions de Besson. Il appuie l'opinion que je pouvais avoir.
Même si je ne vote pas pour Nicolas, je pense qu'il est loin d'être "le BERLUSCONI français des médias" (quelle injure!!!...).
C'est marrant que tu dises que je sois réducteur, alors que c'est ce que je te reprochais.

Écrit par : max87 | mercredi, 04 avril 2007

N'accordons pas plus d'importance aux paroles de M. Besson qu'à ce que disait à son propos le toujours vif Pierre auroy "il y avait donc un traîte parmi nous". Comment donnet une once de crédit à quelqu'un qui piétine les militants qui il y a encore quelques semaines collaient ses affiches et lui payaient pour partie ses frais généraux.
Regardons les programme, et votons là dessus et non sur les aigreurs des uns et des autres. Celui de Ségolène Royal me paraît le plus cohérent : il ne tend pas à renforcer les clivages mais à redonner du peps à la machine économique dans le cadre d'un dialogue équilibré entre patrons et salariés tout en assurant la sécurité sociale professionnelle vers laquelle ira l'action de l'état.

Écrit par : arnaud69 | mercredi, 04 avril 2007

@max87: J'ai écrit: "Et ce n'est pas parce qu'on lit ses propos qu'on les cautionne...". C'est français non? Tu crois ses propos parce qu'ils rejoignent les tiens. Donc tu crois une personne à partir du moment ou elle pense comme toi. C'est prétentieux. Et le jour ou l'on écrira sur quelqu'un à condition de le connaitre, il y aura moins de livre dans les librairies. Tu es naïf. Et enfin, qui t'as dit que je la connaissais moins que BESSON? Je parle en conaissance de cause. Enfin, tu votes pour qui tu veux, je m'en moque.

Écrit par : DIABLOTIN | jeudi, 05 avril 2007

je suis contente que Besancenot monte comme ca, en plus il en parle de partout donc les gens vont se mobiliser pour le suivre ( utopie je sais)

Écrit par : louiska | vendredi, 06 avril 2007

J'ai vu ca aussi mais sur le site de Elle politique.
y a une chronique sur Besancenot et sa monté extraodinaire.

Il monte plus vite dans les sondages que Virenque le Galibié

Écrit par : Caroline | lundi, 09 avril 2007

AH OUAIH J AVOUE BESANCENOT QUI MONTE C EST PAS BANAL
TROP DE CHIFFRE DANS CE BILLET ? TOUT LE MONDE DIT QU IL FAUT PAS S Y FIER ET D AILLEURS EN VOYANT QUE CA PARLE DU SITE ELLE J Y AI LU 42% d'indécis : c'est qui?
TRES INSTRUCTIF

Écrit par : LOUIS | vendredi, 13 avril 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu