Avertir le modérateur

vendredi, 06 avril 2007

Quelle que soit la fatigue ou l’échéance qui approche, continuons à porter haut notre projet pour la France quelles que soient nos couleurs politiques !

Alors que les citoyens s’invitaient dans la campagne il y a quelques mois, c’est bien eux qui la portent aujourd’hui !

J’en veux pour preuve l’extraordinaire volonté d’organiser un débat entre les candidats avant le 1er tour. Je salue tous les candidats qui répondent d’ores et déjà présents. Je regrette profondément l’attitude de celui qui le refuse.

Je salue la mutualisation des énergies citoyennes et des nouveaux médias qui oeuvrent ensemble, main dans la main, pour réaliser cette prouesse politique, médiatique et technique. Je suis aussi particulièrement heureuse car les principaux acteurs si nombreux, ont tous entre 18 et une quarantaine d’années. Quand la démocratie a besoin de nous, notre génération est présente avec ses compétences et son énergie. 

Alors que cette campagne est extraordinaire de rencontres, de discussions de fond, la dérive droitière de la campagne a tendu l’atmosphère. Ce qui se retourne évidemment comme un effet boomerang contre leurs instigateurs.

Ca y est, le compte a rebours a commencé. Et les rumeurs nauséabondes fusent et se propagent. Les coups pleuvent, les règlements de compte aussi, notamment sur la Toile. Je n’aime pas la tournure que prend la dernière ligne droite.

J’appelle donc au calme, à la sérénité, à la dignité.

Continuons à répondre inlassablement au fond, aux questions, aux attentes et aux espoirs des Français.

Nos concitoyens ont besoin d’avoir en face d’eux des politiques responsables, exemplaires et respectueux. Nous serons tous amenés d’une manière ou d’une autre à œuvrer pour la France. Que ce soit aux responsabilités, dans l’opposition, la France a besoin de toutes nos forces. 

Cette campagne est, pour moi, une occasion inespérée de réconcilier les Français et leurs élus. Ce lien de confiance brisé. À maintes reprises exprimé. Que s’arrête enfin la spirale de la crise politique !

Alors courage, tolérance, convictions chevillées au corps, défendons haut nos idées.

Que la campagne reste belle !

medium_medium_quitt.jpg

Commentaires

Bonjour, puis je solliciter l'hospitalité de votre blog pour populariser le message suivant ?

Vous vous plaignez que les partis d'oppositions ménent une campagne bien fade contre le candidat sortant, le ministre de l'intérieur, successeur de Charles Pasqua. Vous craignez l'instauration de la chasse aux sorciéres dans les médias, la création d'un ministére de l'immigration et de l'identité nationale, la liquidation des services publics, les bas salaires pour tous ? La police avec trop plein de pouvoirs et la Justice à deux vitesses ?

En bref, comme moi, vous vivez mieux sans Sarko ?

Alors, internautes, dites le ! Je vous propose le théme, inutile de rajouter un logo de parti, il se veut unitaire et personnel! Bien entendu chacun peut le décliner à sa convenance: sur la recherche, le gaspillage énergétique, une France sans 4*4, que sais je encore. Les artistes soyez les bienvenus, vous pouvez travailler le graphisme, proposer des cliparts plus originaux, contribuer par votre talent à donner à cette campagne un impact maximum !

la suite est ici : servez vous et faites passer !

http://oui-europe.over-blog.com/article-6300985.html

Écrit par : borneo | samedi, 07 avril 2007

Je rejoins totalement votre opinion!

Écrit par : Franck | samedi, 07 avril 2007

Nicolas Sarkozy pris en flagrant déli(re) de mensonge !!!!
La preuve en image : http://777socrate.blogspot.com/2007/04/sarkozy-menteur.html

Écrit par : Lancelot | samedi, 07 avril 2007

Et voilà, on leur dit de porter haut leurs propres couleurs et que font-ils ? ils se précipitent pour dire du mal de l'adversaire, ce qui est toujours une façon de le servir.

Pour faire barrage à Sarko, il vaut mieux parler de vos propres convictions, militer pour vos propres convictions, voter pour vos propres convictions.

Lisez donc ce qu'a (très bien) écrit Quitterie Delmas.

Écrit par : Hervé Torchet | samedi, 07 avril 2007

Il est important de relayer cette information capitale (je suis membre de "contribuable associé")
Tout dernièrement l'assemblée nationale a voté à l'unanimité (tout partis confondus bien sûr) et en toute discrétion qu'en cas de non réélection tout député bénéficiera de 5 ans de traitement contre 1 an actuellement, quand on sait qu'une année de traitement pour un député correspond à 2 ans de retraite et qu'ils peuvent bénéficier d'un système de capitalisation et non de répartition qui nous est imposé à nous contribuable et corvéable à merci. Il vous est possible de vérifier cette info. en consultant le journal officiel !
Je suis sûr que vous voudrez bien relayer cette info !!!

Écrit par : masson | samedi, 07 avril 2007

les gouvernements ne sont elus ,nommés pour la bonne raison qu'ils peuvent eviter des evenements genants pour les Affaires et les fabuleux commerces des vrais possesseurs du monde et du pognon.
Bien sur ,de mirobolants avantages sont autorises a ceux qui sont sur le devant de la scene
ainsi, dès qu'un president ou un gouvernement est a poste,des tentations sont proposées;bien loin des milliards dont se goinfrent les vrais dirigeants du monde mais quand meme: qui un petit chateau qui un super pret plus ou moins remboursable....bref ,on peut raconter toutes sortes d'histoires aux vrais producteurs des richesses et des biens.Alors ceux -la ,ils sont tout prets a gober les promesses...
Et depuis combien de siecles,c'est comme ça? aussi lontemps que la religion.
Bah!c'etait encore pire du temps de ma grandMa..

Écrit par : lafaye | dimanche, 08 avril 2007

NON, la campagne n'est pas belle
M. BAYROU veut tromper les Français, M. DE SARNES leur ment effrontément..(04.04.07)

Que répondra ICI QUITTERIE DELMAS

Intervention au téléphone sonne France Inter 04.04.2007

(Ecoutable sur www.rci-france.fr page Plan du site )
°°°°°°°°°°°°
Y.BACHAUD

Le référendum d’initiative populaire qui existe en Suisse où il a permis par exemple de voter un moratoire de 5 ans sur les OGM, permet aux citoyens de poser une question et de voter.

Or dans le programme de 20 pages de M. BAYROU il est écrit sur l’Europe. :

« Rendre possible le référendum d’initiative populaire » donc européen ce qui serait très intéressant, mais il explique ce que c’est selon lui : « …qui permet d’inscrire à l’agenda européen une proposition ayant recueilli un million de signatures. » C’est tout sauf un référendum d’initiative populaire.Qu’est ce que cela veut dire l’agenda européen ? du Conseil ?de la Commission ?, du Parlement ?;

MATIELLE DE SARNES ( Député européen !)

C’est la reprise de ce qui était contenu dans la partie I, c'est-à-dire dans le projet de Constitution. C’était si un million de le décident, ils sont dotés d’un droit de pétition c'est-à-dire qu’il disent par exemple a la Commission , nous sommes un million , nous avons décidé de signer parce que nous voulons une nouvelle directive sur les services publiques. Et évidemment la question ne sera plus juridique, elle sera politique ,le jour où vous avez un million de citoyens qui demandent quelque chose et bien cela devient une exigence et la Commission sera « O.BLI.GEE » de la prendre en compte.
( FIN de la courte intervention sans droit de suite pour Y.B )
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mise au point de Y.BACHAUD .

Marielle De Sarnes.Chef de campagne de M. BAYROU, après avoir cherché a tromper en employant à tort les termes de « référendum d’initiative populaire » ment effrontément aux Français qui pourront vérifier que dans la partie I du TCE il est écrit que un million de citoyens pouvaient : « inviter la Commission à faire une proposition appropriée » ce qui veut dire en Français que la Commission n’était nullement tenue d’accéder à l’invitation. Même M. BAYROU l’a reconnu. Mais les mensonges repartent à l’approche de l’élection.

NON la Commission n’est pas « O.BLI.GEE » de prendre en compte l’invitation.

Pourquoi des Commissaires qui ne sont pas élus et ne peuvent en plus avoir un nouveau mandat ! seraient-ils même « sensibles » à la demande de Un million de citoyens alors que cela ne représente que 0,3%.. ! des électeurs !

On a un exemple en France du « poids » des demandes des électeurs sur les « élus ».

On a constaté en France avec la LOI PASQUA de 1995 qui permettait à 20% des électeurs de demander une « Consultation » de la population qui pouvait être refusée et qui n’était qu’un « avis » .En 10 ANS sur 36.600 communes et il n’y a eu que 12 demandes dont 8 de refusées.

Pourtant 20% des inscrits c’est 67 FOIS plus que les 0,3% et ces 20% pouvaient voter à la prochaine élection municipale pour mettre à la porte le Conseil municipal ayant refusé la « consultation » alors que la Commission est désignée et non renouvelable. !

Il est donc totalement mensonger et de plus grotesque d’affirmer comme Mme DE SARNES :

« … cela devient une exigence et la Commission sera « O.BLI.GEE » de la prendre en compte. »

Yvan Bachaud, Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne Site : www.ric-france.fr

Écrit par : BACHAUD | lundi, 09 avril 2007

ENVIRONNEMENT ET PACTE ECOLOGIQUE DE NICOLAS HULOT : L'UMP NOUS MENT.

Savez-vous que M. Sarkozy a fait partie des personnes en charge de minimiser la catastrophe de Tchernobyl ?
Entrez "Nicolas Sarkozy" et "Tchernobyl" dans yahoo et vous accèderez à toutes les informations sur le sujet.

Le porte parole de Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle, Claude Goasguen a été piégé dans une vidéo qui le présente face à de faux journalistes américains qui lui parlent du pacte écologique de Nicolas Hulot. L'idée de vice-premier ministre est rejetée en bloc, le pacte écologique n'est pas une priorité et la définition faite de l'écologie est consternante, quand au projet des faux journalistes américains de larguer des glaçons au groenland pour refroidir la glace, la réponse de M. Goasguen est...hillarante. A voir et à transmettre absolument.

http://lelab.tv/video/11460d394bdc5b9

Écrit par : nico_du_77 | lundi, 09 avril 2007

Dans son livre "Ensemble",Nicolas ne se résout pas à laisser à nos enfants un monde où l'avenir a cessé d'être une promesse mais une menace. Il se refuse à considérer le déclin de la France comme inéluctable. Il sait maintenant qu'on ne joue pas avec le destin d'un peuple. L'exercice du pouvoir l'a ouvert à une partie de l'humanité qu'il ne connaissait pas.
Il ne croit pas à un capitalisme sans morale et sans éthique. Il croit à la liberté comme ressort du progrès mais il sait aussi que parfois c'est la loi qui libère et que c'est la liberté qui opprime.
Déjà en 1969, Georges Pompidou disait :" Le monde a besoin d'une nouvelle renaissance ".
Moi aussi comme Nicolas, je voudrais bien qu'en tout, la création redevienne l'image de marque de la France

Écrit par : Christine | lundi, 09 avril 2007

"Continuons à répondre inlassablement au fond". Oui, bravo ! c'est là que doit être notre but, qu'elles que soient nos convictions. Et mettre l'éthique dans nos convictions et nos débat. Ce dernier est un droit pour tout citoyen et je ne comprends pas que l'on soit obligé de faire une pétition pour l'exercer...

Écrit par : paco | mardi, 10 avril 2007

DUEL et ACCROCHAGE BAYROU/SARKOZY en 1999 :

http://www.dailymotion.com/video/x1o93x_duel-bayrou-sarkozy-accrochage-clas

Écrit par : davaro | mardi, 10 avril 2007

La République des Pleurnichards et des Courtisans :

Depuis 2000 ans, on avait les Cathos, qui cultivent encore le culte de la souffrance et de la rédemption des pêchés par l’auto-flagellation (en essayant d’interdire l’euthanasie thérapeutique et l’interruption volontaire de grossesse après avoir cultivé le culte de l’accouchement dans la douleur), depuis 60 ans les Juifs qui nous ressassent l’holocauste (en oubliant que les Tziganes ont été exterminés à 90% par les Nazis, et qu'il y a eu aussi des génocides d'Arméniens, de Cambodgiens ou de Rwandais), depuis une vingtaine d’années les minorités diverses et variées, homos, blacks, musulmans, etc, qui se plaignent d’avoir été persécutées ou de l'être encore, alors même que ces minorités se persécutent entre elles.



Maintenant on a aussi les professions indépendantes et les patrons qui se plaignent de payer trop de charges, les riches qui se plaignent de payer trop d’impôts. Bref, la France est devenue l’épicentre mondial des geignards de toutes sortes.



Et on en viendrait presque à ne plus prêter attention à ceux qui souffrent vraiment, qui n’ont même pas un toit au-dessus de la tête ou ne mangent pas à leur faim, alors même que parmi eux, il y en a qui ont un emploi régulier ou qui ont travaillé toute leur vie pour une retraite misérable..



On peut considérer que, dans ce pays, la lamentation est devenue un mode de communication, comme sous l’Ancien Régime d’avant 1789. Seuls les courtisans serviles ont droit à quelques miettes des fortunes colossales des plus riches. Dans ces milieux-là, en particulier dans la caste politique, on courtise les détenteurs du pouvoir pour essayer d’obtenir des avantages ou des privilèges, en nature ou financiers.



A croire que les seules lignes de conduite possibles sont de courtiser les puissants ou de mendier.



Dans les années 60, Kennedy avait dit aux Américains : " Au lieu de vous demander ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. ", ce qui, évidemment était malhonnête dans la mesure où, déjà à cette époque, son pays était sous la coupe du Syndicat du Crime, des pétroliers et des marchands d’armes, et qu’il s’était fait élire par eux. Mais pour le paraphraser, on pourrait dire aujourd’hui " Au lieu de vous demander ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire vous-même pour changer votre pays. ".

Car, contrairement à ce que les gouvernements successifs, les journaux et la télé nous mettent dans le crâne depuis 30 ans, il faut se débarrasser de l’idée qu’on a toujours besoin de plus puissant que soi pour survivre. Sinon, on n’a plus qu’à retourner à ce qui existait avant la Révolution de 1789.



Il est consternant de voir que quand une usine est fermée par un grand groupe alors qu’elle est rentable, il ne vient pas à l’idée aux salariés de reprendre leur entreprise (comme viennent le faire les salariés de l'usine du pôle Transmission et distribution du groupe nucléaire AREVA à Vénissieux) et de la faire tourner sous forme de SCOP. On préfère attendre un plan social, un reclassement qui ne viendra jamais, un abonnement aux ASSEDIC pour végéter pendant quelques mois ou quelques années avant de retrouver un boulot précaire moins rémunéré que le précédent. Ce qui n’empêche pas les mêmes de s’extasier tous les jours devant leur écran de télé à regarder des grands patrons ou des stars craquer des milliards au vu et au su de millions de smicards, de sans-abri et de chômeurs.

Les pauvres sont-ils assez stupides pour croire qu’un Chevalier Blanc viendra les sauver des appétits insatiables des exploiteurs de l’humanité ? Ou attendent-ils qu’un mécène qui ne sait pas quoi faire de son argent leur fasse l’aumône si ils nagent aussi vite que Laure Manaudou ?



Dans les années 70, était sorti un film dont le titre était " Comment réussir dans la vie quand et on est con et pleurnichard ". On peut dire qu’en 2007, on a plus de chances de réussir en héritant de la richesse de ses parents - même si on est con - qu’en pleurnichant. Mais hélas, les pauvres ne l’ont pas encore compris et la minorité des plus fortunés entretient une Cour en distribuant le fruit du travail des plus pauvres à ses larbins de la classe politique et des médias.



Il faudrait faire comprendre aux pauvres d’aujourd’hui que, d’une part ceux qui les exploitent en les faisant travailler pour des salaires de misère ne leur rendront jamais de plein gré ce qu’ils leur prennent, et que d’autre part, s’ils attendent en pleurnichant que quelqu’un d’autre change le monde à leur place, ça risque d’être long.

Écrit par : ehim | mardi, 10 avril 2007

Pour qui voter ? ... hmmm pas facile !

http://www.election007.fr

Votez pour un programme, pas pour une image !

Écrit par : Eric | mercredi, 11 avril 2007

Bonjour,
Il faut être sérieux pour argumenter.

Voici la place que F.BAYROU consacre au rôle de citoyens dans son programme de 20 pages.
8U8n paragraphe pour la France et un sur l'Europe avec mon commentaire que vous pourrez réfute ici


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

« GOUVERNER AVEC LA PARTICIPATION DES FRANÇAIS

Reconnaître le vote blanc comme suffrage exprimé.

Donner aux citoyens le pouvoir de saisir directement les autorités de contrôle.

Renforcer l’usage du référendum et son champ d’application.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
UNE EUROPE FAITE AVEC ET POUR SES CITOYENS
Des institutions transparentes : le Conseil européen doit siéger publiquement et son ordre du jour doit être connu à l'avance afin que les citoyens européens disposent du temps nécessaire pour en débattre.

Rendre possible le référendum d'initiative populaire qui permet d’inscrire à l’agenda
européen une proposition ayant recueilli 1 million de signatures.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

M. BAYROU CHERCHE à tromper les Français en employant référendum d'initiative populaire..!, et M. DE SARNES leur ment effrontément

VOICI Mon Intervention au « téléphone sonne » sur France Inter le 04.04.2007
(Extrait écoutable sur le site www.yvanbachaud2007.info page plan du site.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
« Y.Bachaud
Le référendum d’initiative populaire qui existe en Suisse où il a permis par exemple de voter un moratoire de 5 ans sur les OGM, permet aux citoyens de poser une question et de voter.
Or dans le programme de 20 pages de M. BAYROU il est écrit sur l’Europe. :
« Rendre possible le référendum d’initiative populaire » donc européen ce qui serait très intéressant, mais il explique ce que c’est selon lui : « …qui permet d’inscrire à l’agenda européen une proposition ayant recueilli un million de signatures. » C’est tout sauf un référendum d’initiative populaire.Qu’est ce que cela veut dire l’agenda européen ? du Conseil ?de la Commission ?, du Parlement ?;

Marielle De Sarnes.( Député européen !)
C’est la reprise de ce qui était contenu dans la partie I, c'est-à-dire dans le projet de Constitution. C’était si un million de le décident, ils sont dotés d’un droit de pétition c'est-à-dire qu’ils disent par exemple à la Commission , nous sommes un million , nous avons décidé de signer parce que nous voulons une nouvelle directive sur les services publics. Et évidemment la question ne sera plus juridique, elle sera politique ,le jour où vous avez un million de citoyens qui demandent quelque chose et bien cela devient une exigence et la Commission sera « O.BLI.GEE » de la prendre en compte. ( FIN)

Mise au point de Y.BACHAUD .
Marielle De Sarnes., responsable de la campagne de F.BAYROU, après avoir cherché a tromper en employant à tort les termes de « référendum d’initiative populaire » , ment effrontément aux Français qui pourront vérifier que dans la partie I du TCE il est écrit que un million de citoyens pouvaient : « inviter la Commission à faire une proposition appropriée » ce qui veut dire en Français que la Commission n’était nullement tenue d’accéder à l’invitation. Même M. BAYROU l’a reconnu. Mais les mensonges repartent à l’approche de l’élection.
NON la Commission n’est pas « O.BLI.GEE » de prendre en compte l’invitation.
Pourquoi des Commissaires qui ne sont pas élus et ne peuvent pas en plus avoir un nouveau mandat ! seraient-ils « sensibles » à la demande de Un million de citoyens alors que cela ne représente que 0,3%.. ! des électeurs !
On a un exemple en France du « poids » des demandes des électeurs sur les « élus ».
On a vu en France l’application pratique de la LOI PASQUA de 1995 qui permettait à 20% des électeurs d’une commune de demander une « Consultation » de la population qui pouvait être refusée et qui n’était qu’un « avis » .En 10 ANS sur 36.600 communes et il n’y a eu que 12 demandes (Les gens n’aiment pas perdre leur temps !) dont 8 de refusées.
Pourtant 20% des inscrits c’est 67 FOIS plus que les 0,3% européens et ces 20% pouvaient voter à la prochaine élection municipale pour mettre à la porte le Conseil municipal ayant refusé la « consultation » alors que la Commission est désignée et non renouvelable. !
Il est donc totalement mensonger et de plus grotesque d’affirmer comme Mme DE SARNES :
« … cela devient une exigence et la Commission sera « O.BLI.GEE » de la prendre en compte. »

Evidemment NON et cela a été le vote des Français qui veulent un véritable RIC européen


Yvan Bachaud, « Le candidat des citoyens », à la Présidentielle 2007.

« Pour que les citoyens puissent enfin proposer directement au Peuple devenu "le Souverain", soit d'abroger tout ou partie d'une Loi, soit de donner "force de Loi" aux propositions qu'ils auront - eux-mêmes - élaborées. On ne peut en effet sérieusement nier, qu'avec ses 45 millions d’adultes et l’extrême diversité de ses métiers notre peuple détient toutes les compétences et à tous les niveaux d’expertise pour le faire.

« Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue » V.HUGO

Site www.yvanbachaud2007.info E-mail : ybachaud@yvanbachaud2007.info Tel 04.72.24.65.02 Port. 06.06.63.05.87
Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne Site : www.ric-france.fr

Écrit par : BACHAUD | mercredi, 11 avril 2007

Les valeurs de la France ,faites moi rire.La democratie faisait partie de ces valeurs ,mais un systeme qui ne représente pas la moitié des citoyens dans ses assemblées(assemblée ouiouiste,et assemblée de retraités apparitchiks )peut-il représenter ses citoyens ?Que les Francais qui refusent se systeme ne votent pas ,car le vote blanc c'est accepter le systeme et refuser seulement ses acteurs .Cette acceptation d'un systeme basé sur une democratie virtuelle est dangereuse car elle refuse la discution pour les citoyens les plus pertinents et honnetes.Nous ne voyons qu'une realité manipulée par les media et les apparitchiks onnubilés par leurs carrieres de courtisants.(voir la representation sociologique des assemblées,avocats,fonctionnaires....dont 3 ouvriers. A comparer a la sociologie du pays(sexe,regions,professions...).Qui presente les lois les citoyens sociologiques ou les apparitchiks?Qui les appliques? Les hommes politiques representants les citoyens ou des hommes issues de groupes de pressions?Qui controle que les lois sont bien appliquées et que les resultats sont bien ceux que l'on attend?Des apparitchiks en retraites de gouvernement ou des citoyens honnetes issus de tout horizons tirés au sort et aidés par les experts de leurs choix.Revenons a la democratie car faire semblant coutera tres cher au pays, car le dégouts des carrieristes influencés par les lobbyngs privés et cooporatistes peut nous laisser penser qu'une revolution est moins grave que le pillages des biens collectifs et privés assemblés par les efforts communs.

Écrit par : mosca | mercredi, 11 avril 2007

@ ehim

Sur votre blog, vous rendez hommage à l'effort de Bayrou contre la corruption ; il a reçu la mention "démocratie" de l'association Anticor.

En interdisant aux entreprises qui vivent des commandes de l'État de posséder les groupes de communication et d'info, il a pour objectif de permettre une info plus transparente, y compris dans le domaine économique.

Toute son action vise à rendre les citoyens et les travailleurs plus responsables d'eux-mêmes, donc elle devrait vous satisfaire.

@ Yvan Bachaud

Votre propagande n'enlève rien à la pertinence de la proposition de Bayrou. Il est vrai qu'en France, nos politiques sont un peu sourds souvent aux messages du peuple, mais ce n'est pas le cas ailleurs en Europe et il ne fait aucun doute que la Commission tiendrait compte d'une telle pétition.

@ mosca

Bayrou est le seul à proposer la proportionnelle pour une représentation plus équitable des courants politiques. Il est aussi celui qui analyse le mieux la désuétude de nos appareils partisans. Il croit à une révolution tranquille, par les urnes.

@ tous

Merci à Quitterie Delmas de ce cap fixé pour la fin de la campagne.

Écrit par : Hervé Torchet | jeudi, 12 avril 2007

Bonjour,

Il nsemble pas sérieux de dire que la Commission tiendrait compte de la demande de 0,3% des inscrits quand il est PROUVE que dans 66% des cas les élus municpaux Français n'ont pas tenue compte de la demande de 20% soit 67 fois plus.

LA PROPOSRTIONNELLE de M. BAYROU c'est un pays ingouverrnable et des apparatchicks placé en tête de liste et SUR A 200% d'être non pas élus mais DESIGNES;
Voir notre proposition de mode de scrutin sur www.ric-france .fr .

Il faut faire des proposition sérieuse et non des formules creuses.
Yvan Bachaud

Écrit par : BACHAUD | jeudi, 12 avril 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu