Avertir le modérateur

lundi, 29 janvier 2007

Y a t-il une taupe dans la rédaction?

Les journalistes politiques doivent-ils se retrancher dans le secret de leur trois-pièces pour gratter copie sur Sarkozy ?  A lire le journal suisse Le Matin, édition du 27.01.07, on est en droit de se poser la question : Le Figaro, Le Parisien et d’autres deviendraient des Pravda du XXIe siècle.

 

« Sarkozy s’est constitué une cour de sans-grade qui espionnent pour lui à l’intérieur des rédactions, recevant en compensation des informations exclusives ou des promesses de promotion », assène Ian Hamel dans cet article intitulé « Mainmise sur la presse tricolore ».

 

Le Matin est ce tabloïd suisse qui se repaît du moindre déboire sarkoïde. En mai 2005, il avait drainé une foule d’intenautes français sur son site en racontant par le menu l’escapade de Cécilia Sarkozy avec le publicitaire Richard Attias. « si Johnny achète une montre suisse demain, ils en feront la Une après-demain » plaisante un confrère de l’Hebdo de Lausanne qui parle de « méthodes limites ». Autre précision à apporter pour planter le décor : le sulfureux journaliste auteur de l’article Ian Hamel a écrit un livre, « La vérité sur Tariq Ramadan » qui dément les liens entre l’universitaire et l’islamisme radical.

Ceci précisé, rien ne permet de dire que certaines infos de Ian Hamel ne sont pas le reflet d’une certaine vérité. L’intéressé veut convaincre du sérieux de son article :

 

« J’ai appelé les rédactions. Au Figaro, un journaliste m’a dit qu’il était obligé de se planquer pour enquêter sur le ministre, parce qu’il savait que ses faits et gestes seraient répétés par d’autres de la rédac’. Au Parisien, un autre m’a certifié qu’il avait reçu un coup de fil désagréable d’un proche de Sarko, qui savait déjà que le rédacteur préparait un papier peu laudatif. ».

 

Hamel ne veut préciser ni le nom de ces journalistes terrorisés, ni celui de leurs confrères prompts à passer des coups de fil place Beauvau. « Loi du off », assure t-il.

Tout aussi pointilleux sur le off, un nom de la presse l'assure:

 
« les murs des rédactions ont de plus en plus d’oreilles à l’approche de l’élection présidentielle. Certains journalistes essaient de se placer en vue d’une victoire de tel ou tel. Par exemple, il n’est pas rare que le staff de Nicolas Sarkozy sache, avant même publication du moindre communiqué de presse, le déroulement de telle ou telle émission. Par quel mystère, si ce n’est grâce à des informateurs situés à l’intérieur même des rédactions ? »


Peut-être suffit-il de lire la prose de Sarkozy lui-même pour se rendre compte de l’ampleur des dégâts. Comme le rappellent Véronique Groussard et Claude Soula dans le Nouvel Obs, le champion de l’UMP a déjà théorisé sa stratégie de pieuvre journalistique. Sous pseudo, il écrivait dans un feuilleton estival de 1995 des Echos :

 
« Privilégiez [les journalistes] les plus jeunes et les moins titrés […], vous les formerez à votre main et vous bénéficierez d’un réseau qui vous sera acquis ».
 
 
medium_raphaelle.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu