Avertir le modérateur

mardi, 06 mars 2007

Si Bayrou est élu président, que se passera-t-il pour les législatives?

 François Bayrou élu président de la République, il appellera chacune et chacun à prendre ses responsabilités et à s’engager selon un programme de réformes à mener. Femmes et hommes de différentes sensibilités pourront ainsi le rejoindre. La sélection ne se fera donc pas sur les étiquettes politiques mais en fonction les compétences. C’est cela un gouvernement d’union nationale, ce que souhaite 68 % des Français.  Ce n’est évidemment pas une cohabitation — comme le disent ses détracteurs qui en ont d’ailleurs été les acteurs par le passé — qui a démontré la preuve de son échec. C’est l’union des forces, pendant un temps donné, sous l’autorité d’un Président de la République s’engageant lui-même pour conduire le pays, sans se cacher derrière un Premier ministre, avec un «gouvernement de rassemblement».
 
En ce qui concerne les législatives, rien de plus simple et de plus pragmatique ! Le nouveau gouvernement soutiendra les députés s’engageant à soutenir ce programme de réformes dont la France a cruellement besoin. Le gouvernement accordera un label dans chaque circonscription aux candidats qui le soutiennent. Ces démocrates de gauche, du centre comme de droite, formeront ainsi la majorité présidentielle. Et afin de mettre fin à la crise politique que nous traversons, notamment par la crise de confiance entre les Français et leurs élus, les règles du jeu vont devoir changer et se moderniser.

Pour combattre la crise de représentativité, François Bayrou introduira la proportionnelle avec 50 % des sièges au scrutin majoritaire de circonscription et 50 % à la proportionnelle, avec une barre à 5%. Ainsi toutes les sensibilités ayant reçu la confiance des Français seront représentées. Ce qui semble la base pour refonder notre démocratie et mener un débat parlementaire digne de ce nom.
 
Cette nouvelle majorité parlementaire sera composée des réformateurs de toutes tendances. Ceux qui veulent s’attaquer aux problèmes de fond. C’est une occasion inespérée pour renouveler nos élus, pour rééquilibrer la moyenne d’âge de nos parlementaires, de leur culture et de leurs origines sociales ou professionnelles.

Avec un président de la République quinqua, la France doit se doter d’une Assemblée nationale à l’image de ses forces vives dont elle pourra être fière, par-delà ses frontières.
 
En accordant un soutien à François Bayrou, les Français de plus en plus nombreux signifient aux appareils politiques qu’ils doivent se remettre en question. Ils ont envoyé beaucoup de signes dont ils n’ont pas tenu compte : 21 avril, 29 mai, crise du CPE.

Cette élection présidentielle représente pour moi une chance unique pour redonner du sens à notre engagement politique, reconstruire nos mouvements et nos pratiques.

Nous vivons un instant fondateur.

Et ça fait du bien !

medium_medium_quitt.jpg

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu