Avertir le modérateur

lundi, 12 mars 2007

Samedi dernier, grosse journée militante, très terrain

Voilà à quoi peut ressembler une journée de militantisme "de base", ou comment décrocher les voix une par une, du côté de Marne-la-Vallée.

Le matin, diffusion sur le marché. Autant il y a trois semaines nous étions nous, les Verts, les seuls à distribuer (en fait on dit"differ", abréviation du verbe "diffuser"), autant ce matin-là, laquasi totalité des partis était présente place de l'église, à Torcy. UMP, UDF, PCF, PS et Verts... À tel point que j'avais pitié pour le citoyen qui venait faire son marché alimentaire et qui se retrouvait à devoir mettre dans son sac, à côtédes œufs, des clémentines et du steak, 6 tracts en quadrichromievantant les mérites d'un(e) candidat(e).

Heureusement, les styles dffèrent nettement. Chez Sarkozy, c'est «je veux, je veux, je veux». Les communistes n'ont trouvé que quatre bonnes raisons de voter pour Buffet. Bayrou nous rassemble sans rien dire de neuf ni de concret. Royal expose une version allégée du pacte présidentiel. Et nous, nous rappelons que nous sommes les seuls à parlerd'écologie (on distribue celui-là, téléchargeable ici). À 11h30, petit tour devant l'école pour toucher les parents d'élève (j'ai déjà écrit ici combien c'était super sympa à faire).

L'après-midi, départ pour le village de Carnetin avec Antoine Parodi, mon futur candidat aux législatives. Nous nous armons de courage car un porte-à-porte avec que des pavillons, c'est long et fatigant. Accueil mitigé, allant du «la politique ça sert à rien» [1] à «moi aussi je suis un peu écolo». Carnetin est un village encore dans la banlieue parisienne, mais totalement excentré par rapport au RER A. Les quelques lignes de bus ont des fréquences affreusement basses. Autant dire que parler de «mauvaise desserte» relève de la litote la plus osée. Forcément, les gens se plaignent qu'ils doivent prendre leur voiture pour aller bosser ou faire leur course, mais c'est le problème de ce genre de village. Il est probable qu'aller habiter là permet d'avoir une plus grande surface pour un coût moindre qu'en centre-ville. On touche là au problème du prix du logement. Comme quoi tout est lié. Mais c'est pas évident de caser ça quand on dérange les gens chez eux un samedi après-miidi...

À 18h on arrête et on rentre chez soi. On continuera la semaine prochaine.

 [1] Antoine a trouvé la bonne réponse à ce genre de réflexions : «Ah bon, mais alors même sans Bush, y aurait eu la guerre en Irak ?»

medium_adri.3.jpg

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu